Main menu
Un poisson dans le netÉtude bibliqueLes ouvriers ‘grâcement’ payés (Matt. 20.1-16)

Les ouvriers ‘grâcement’ payés (Matt. 20.1-16)


Au centre de cette histoire se trouve la grâce d’un Dieu généreux. Je ne pense pas que Paul ou les autres n’aient véritablement exprimé leur désaccord en voyant le brigand mort aux côtés de Jésus. Et vous ?

Cette parabole enseigne surtout que la grâce de Dieu ne nous est pas naturelle. Instinctivement, nous voudrions mériter quelque chose dans ce salut. Mais souvenez-vous de ce que le Seigneur dit : il est impossible aux hommes d’être sauvés ! Le salut est un cadeau, un denier donné.

Dieu corrige avec douceur ces hommes et ces femmes qui contestent son choix : « mon ami » évoque une vraie tendresse. Et toute l’histoire se centre sur cette idée : « Je veux donner à celui qui est le dernier autant qu’à toi. Ne m’est–il pas permis de faire de mes biens ce que je veux ? Ou vois–tu de mauvais œil que je sois bon ? »

C’est la bonté de Dieu. Riche. Généreuse. Gratuite.

Cette introduction vous a donné envie d’en savoir plus ? Faites-vous plaisir en découvrant l’intégralité de ce message et écoutez la version audio (mp3, 10,5 Mo, 37 min) !

N’hésitez pas à nous écrire un petit mot (rubrique « Commentaire » ou « Nous écrire » de cette page) pour nous dire ce que vous en pensez. A bientôt…

Two thoughts on “Les ouvriers ‘grâcement’ payés (Matt. 20.1-16)

  1. Notre nature pecheresse, nous porte toujours a juger selon la justice humaine c’est à dire: le mérite pourtant , dans toute la Bible nous trouvons que Dieu N’agit pas de cette manière avec sa créature. Esaïe55 nous dit que les voies et les pensées de Dieu ne sont pas les notres! La bonne nouvelle de l’évangile c’est que cette loi impossible pour l’homme est accomplie par Christ l’agneau immolé pour son église, qu’il s’est acquis par le dessein arrêté de Dieu le Pére. Cela veut dire que Christ choisit qui il veut sans distinction de quelques motifs humains. c’est la grâce de Dieu incompréhensive à l’homme pêcheur.Dieu tout Puissant fait de son bien ce qu’il veut et sauve ceux qu’il a prédestinés d’avance. Car il n’y a pas un seul juste terre sur qui puisse de son propre chef se soumettre à Christ si Dieu ne l’a pas « réveillé » comme Jésus dit de Lazare : il n’est pas mort il dort. Comme Lazare nous ne pouvons entendre la voix de Christ, que par un appel efficace (une sorte de résurection)Alors nous pouvons nous réjouir d’un salaire immérité pour quiconque est sauvé, comprenant la réelle dimension d’une grâce.
    Fraternellement en Christ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents