Main menu
Un poisson dans le netRéflexionComment dénoncer l'antisémitisme : Qui a tué Jésus ?

Comment dénoncer l'antisémitisme : Qui a tué Jésus ?


Coupable !
Le texte qui suit vise à démontrer l’absurdité et l’ignominie que constitue l’antisémitisme. Il est librement adapté d’un document du site Stand to Reason, de Gregory Koukl – Who killed Jesus ?

Depuis toujours, les autorités juives ont été très attentives à la manière dont les chrétiens décrivent la passion du Christ. Ils craignent bien évidemment d’être montrés du doigt comme en étant les seuls responsables. Historiquement, cette accusation a été prise comme prétexte pour justifier la persécution de ce peuple surnommé « déicide ».

A la première lecture, la Bible chrétienne (ajoutant le Nouveau Testament à la Bible hébraïque) indique bien qu’en effet, les leaders juifs de l’époque font partie des responsables de l’exécution de Jésus. Cependant, deux éléments importants doivent constamment être rappelés face à cette constatation…

Premièrement, l’identité des meurtriers de Jésus est sans intérêt dans l’enseignement chrétien. L’important, c’est que Jésus soit passé par la mort et par la résurrection. Que sa mort soit le fait de tel ou tel groupe est complètement secondaire. En vérité, d’un point de vue théologique, tous les hommes sont responsables de sa mort, car tous ont péché ; c’est ce que le Nouveau Testament déclare avec force. Par ailleurs, Jésus a affirmé très clairement qu’il donnait sa vie volontairement (Jean 10.18). Personne ne l’a donc privé de sa vie, il l’a donnée de sa propre initiative.

Deuxièmement, le fait que des juifs furent impliqués dans la mort de Jésus ne se traduisit absolument pas par un ressentiment quelconque de la part de la communauté chrétienne naissante. Nous ne voyons ça nulle part dans les Ecritures. Bien au contraire, les premiers chrétiens transmirent leur message de pardon et de réconciliation aux juifs prioritairement, sans animosité.

Pour finir, les chrétiens des deux  premiers siècles eurent une attitude essentiellement pacifique à l’égard de tous, ne cherchant bien souvent même pas à sauver leur propre existence. L’idée qu’ils auraient eu à coeur de se venger du peuple juif est complètement erronée.

L’esprit de revanche n’est pas seulement prohibé par l’enseignement du Nouveau Testament, il était en l’occurrence complètement inutile. Selon les enseignements chrétiens en effet, l’exécution de Jésus est l’instrument par lequel Dieu sauve tous ceux qui croient en lui. La mort de Jésus est un cadeau merveilleux de la part de Dieu, pas un drame dont il faudrait se venger. Ce n’est que de nombreux siècles plus tard que l’église institutionnelle utilisa cette justification fallacieuse pour porter préjudice aux non-chrétiens.

Il se peut que certains actes cruels aient été commis par des hommes se disant chrétiens, hommes utilisant une couverture religieuse pour commettre leurs actes abominables, mais l’enseignement chrétien lui-même n’est pas en cause et il dénonce vigoureusement de tels actes.

7 thoughts on “Comment dénoncer l'antisémitisme : Qui a tué Jésus ?

  1. Le principe de la mort substitutive a été établi par Dieu Lui-Même en Genèse 3
    « L’Eternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit. » Genèse 3:21
    Dès ce moment Dieu Lui-Même montre que sans effusion de sang il n’y a pas de pardon.
    Or au moment où Dieu met à mort une ou deux victimes, le nombre a peu d’importance, il n’y a que le premier homme et la première femme.

    Il n’y a pas de peuple élu, donc pas de peuple juif.
    Vous avez raison de souligner que la mort du Fils de Dieu était obligatoire non parce que des hommes, Juifs ou non, l’auraient décidée, mais parce que Christ était l’Agneau de Dieu dont Pierre parle dans sa 1ère lettre en disant que nous avons été racheté « par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache, prédestiné avant la fondation du monde… »
    Seuls ceux qui se fondent sur la sola scriptura peuvent comprendre et reconnaître que Dieu a donné Son Fils Unique aussi bien pour le Juif que pour le Grec ce qui veut dire pour tous les hommes.
    Ceux qui annoncent un « autre évangile» doivent se mettre à lire la letrre de Paul aux Galates.
    Hubert Wegrich

  2. Merci de ce commentaire. A part la phrase « Il n’y a pas de peuple élu, donc pas de peuple juif » pour laquelle je ne saisis pas le rapport avec ce qui précède ou ce qui suit dans votre commentaire, je suis assez d’accord.
    Amicalement

  3. Cher Hubert,
    Comment interprétez-vous Jean 10/16 ? et Rm. 11 en entier ?

    Il est vrai qu’il y eut ensuite Romains 9/24; et surtout Ephésiens 2/11ss; mais en aucun cas le peuple juif a été rayé de la carte !
    Je vous invite à visiter mon site à la catégorie Jean 10/16 : les deux bergeries.
    Je ne prétends nullement avoir raison. J’ai seulement essayé d’exposer ce que j’ai compris de la « sola scriptura », étant ouverte à toute contradiction car l’important est d’avancer ensemble n’est-ce pas !

  4. je suis d’accord que quelque soit l’interprétation des écritures,il n’y a pas lieu d’être ou de devenir « antisémite ».
    Cependant dans le soucis dissimulé d’effacer quelconque responsabilité, il faut se remémorer ce qui va s’écrire et puis ….ne point juger,laissant tout cela à Dieu.

    C’est vrai que les premiers à ne pas « sentir » ce qui se dégageaitde jésus fût les chefs,les prêtres,les docteurs etc…Pourquoi?
    Parce qu’ils étaient les seuls soi-disant à connaître …..et qui avaient autorité religieuse.Jésus dérangeait car par son attitude et ses paroles ,ceux-ci étaient jugés…Comme ils ne pouvaient rentrer en eux-mêmes et changer de comportement ….ils décidèrent de faire taire Jésus.
    Ceux-là sont responsables de leurs actes!

    Une grande partie du peuple fût ainsi encouragée à les suivre et à leur donner « force de masse » en cette décision.

    La parabole des mauvais vignerons est claire sur les responsabilités:Les vignerons responsables « spirituels « de la vigne ont fait taire les envoyés du propriétaire et pire encore,lorsque le fils dupropriétaire se présenta (l’héritier) ,ils s’en saisirent et le tuèrent….
    Judas vendît Jésus et le trahît….
    Ceux-là ont gravement péché.
    Le peuple peu érudit en matière religieuse fût plus souvent conduit par les conducteurs aveugles et méchants.
    Nous avons vécu cela aussi avec la religion que nous connaissons chez nous:combien de bûchers ,de torture et de morts furent ainsi provoquées par d’ignobles responsables aveugles et …perdus?
    Saul de Tarse lui-même, n’ a t il pas en tant que juif, poursuivi et décimer l’EGLISE naissante du Christ?
    Aujourd’hui ,le jugeons nous sur ces actes?Non!Uniquement parce qu’il s’en est repenti et a changé complètement de comportement.

    Certes Jesus était le sacrifice prévu par Dieu et se devait d’être pour racheter ceux qu’il appellerait à la grâce.
    Conclusion:
    D’abord ,nous n’avons point à juger, mais à regarder ce qui fût….de tous temps.
    Ceux qui accomplirent le mal avec la seule intention de « taire la vérité »….appartiennent au jugement de Dieu.
    En ce qui nous concerne, nous avons entendu et vu pareille chose chez nous depuis des siècles, car rien n’a changé sous le soleil.

    Nul n’a le droit d’être antisémite….
    Nul n’a le droit de juger ce qui est extérieur à l’EGLISE(le vrai corps)…
    Tout véritable chretien pardonne quand il y a repentance, comme Dieu lui a pardonné aussi…

    Quant aux autres …..laissons à Dieu d’en juger,il ne peut se tromper!

  5. Comment peut on être antisemite puisque dieu nous met en garde contre cela par la bouche de son prophete zacharie:Car ainsi parle l’Éternel des armées : Après cela, viendra la gloire ! Il m’a envoyé vers les nations qui vous ont dépouillés ; Car celui qui vous touche touche la prunelle de son oeil. En outre, l’homme n’est ni juif ni grec ni pauvre ni riche, ni maitre ni esclave il est pecheur, et à ce titre il a besoin d’etre sauvé.

  6. C’est clair qui a tué Jésus, c’est son Père, les Evangiles sont clairs à ce sujet. Jésus dit qu’il doit exécuter les « écritures », il doit mourir pour que son Père puisse pardonner nos péchés. Le Père est incapable de pardonner ces péchés sans qu’il sacrifie son Fils. Il a même engendré son Fils dans ce but chez une petite vierge. Il a prémédité son crime pendant 23 ans. Jésus explique qu’il doit accomplir la volonté de son père. Il explique comment et quand il va mourir, qui va le trahir, etc. parce qu’il doit accomplir la volonté de son Père le Tout-Puissant sans qui rien ne peut arriver. Ceux qui doivent exécuter le cirme prémédité par le Père ne sont que des marionnettes entre les mains du Tout-Pussant. Par ailleurs, Jésus a affirmé très clairement qu’il donnait sa vie volontairement (Jean 10.18), ce n’est donc pas les Juifs qui sont les responsables mais Jésus qui se suicide sur ordre de son Père pour devenir le Rédempteur. Sans Rédempteur, pas de pardon des pseudo-péchés par le Père. Judas doit se trouver au ciel, puisqu’il a exécuté la volonté du Père et du Fils. Le Fils voulait mourir, il prédit en détail tout ce qui se passera avant sa mort. S’il existait un Dieu qui créé un Fils pour le clouer sur une croix après 33 ans de préméditation de son crime, et prétendant qu’il ne peut pas pardonner sans ce scénario lugubre, ce Dieu serait le plus pervers et le plus fou qu’on puisse imaginer. Heureusement Dieu est une invention comme Jésus l’exorxiste, thaumaturge, mythomane est une invention de l’homme. Qui peut croire à un mythe aussi ridicule? Comment peut-on adorer un Dieu qui doit sacrifier son fils pour pouvoir pardonner nos péchés? C’est insdensé

    1. 1Corinthiens 1:18-25

      18 En effet, la prédication de la mort du Christ sur une croix est une folie aux yeux de ceux qui se perdent. Mais pour nous qui sommes sauvés, elle est la puissance même de Dieu.

      19 N’est-il pas écrit: Je détruirai la sagesse des sages et je réduirai à néant l’intelligence des intelligents?

      20 Où est le sage? Où est le spécialiste de la Loi? Où est le raisonneur de ce monde? Dieu n’a-t-il pas changé en folie la sagesse du monde?

      21 En effet, là où la sagesse divine s’est manifestée, le monde n’a pas reconnu Dieu par le moyen de la sagesse. C’est pourquoi Dieu a jugé bon de sauver ceux qui croient, par un message qui paraît annoncer une folie.

      22 Oui, tandis que, d’un côté, les Juifs réclament des signes miraculeux et que, de l’autre, les Grecs recherchent «la sagesse»,

      23 nous, nous prêchons un Christ mis en croix. Les Juifs crient au scandale. Les Grecs, à l’absurdité.

      24 Mais pour tous ceux que Dieu a appelés, qu’ils soient Juifs ou Grecs, ce Christ que nous prêchons manifeste la puissance et la sagesse de Dieu.

      25 Car cette «folie» de Dieu est plus sage que la sagesse des hommes, cette «faiblesse» de Dieu est plus forte que la force des hommes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2016 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents