Main menu
Un poisson dans le netRéflexionDoctrines des Témoins de Jéhovah – (6) Dieu est-il présent sur la terre actuellement ?

Doctrines des Témoins de Jéhovah – (6) Dieu est-il présent sur la terre actuellement ?


Voici la sixième partie des Réflexions bibliques sur quelques doctrines des Témoins de Jéhovah. Merci de lire l’introduction de cette série pour en savoir plus…

Analysons ensemble un dernier point dans ce domaine. Pour maintenir la doctrine d’un destin différent pour ceux qui vont être « avec Dieu » (un petit groupe d’élite) et la grande masse des croyants qui seront dans un paradis terrestre, les Témoins de Jéhovah refusent la doctrine de l’omniprésence divine. Pour distinguer ceux qui sont « auprès de Dieu » de ceux qui sont « sur la terre », ils ne peuvent évidemment pas admettre que Dieu est présent sur la terre. S’il est sur la terre aussi bien qu’au ciel, toute cette distinction tombe à l’eau, et le désir matérialiste de ceux qui cherchent uniquement un paradis physique sans la présence de Dieu devient un non-sens.

Or, la doctrine de l’omniprésence de Dieu est claire dans la Bible. Un des textes les plus clairs se trouve dans le Psaume 139, dans les versets 7 à 10 : « Où irais-je loin de ton Esprit et où fuirais-je loin de ta face ? Si je monte aux cieux, tu y es ; si je me couche au séjour des morts, t’y voilà. Si je prends les ailes de l’aurore, et que j’aille demeurer au-delà de la mer, là aussi ta main me conduira et ta droite me saisira. »

Les Témoins de Jéhovah essaient de contourner ce texte en affirmant que le « saint-esprit » (ils refusent la majuscule) n’est pas Dieu, mais uniquement sa « force active ». Comme son « influence » s’exerce sur toute la terre, son « esprit » y est.

Or, il est clair dans la Bible que le Saint-Esprit est Dieu lui-même présent parmi nous et en nous. Mais même au-delà de cela, ce texte ne parle pas seulement de l’Esprit de Dieu, mais aussi de sa « face », de sa « main », de sa « droite » et de sa personne même. (C’est Dieu lui-même, adressé directement avec le pronom « tu », qui est présent aussi bien au ciel qu’au séjour des morts.) Tout en admettant une expression qui n’est pas entièrement littérale (car Dieu n’a pas littéralement une main ou une face), l’idée est claire : Dieu lui-même est présent partout où nous allons.

Et dans le cas où cela ne suffirait pas à quelqu’un qui ne veut pas croire, le texte de Jérémie 23:24 ne permet absolument aucune ambiguïté : « Quelqu’un se cachera-t-il dans un lieu caché, sans que je le voie ? — oracle de l’Éternel. Est-ce que je ne remplis pas, moi, les cieux et la terre ? — oracle de l’Éternel. »

Selon ce verset, Dieu remplit la terre exactement de la même façon qu’il remplit les cieux. S’il n’est pas présent personnellement sur la terre, il ne l’est donc pas non plus au ciel.

Il est donc impossible et dérisoire, face à l’enseignement clair et explicite de la Bible, de prétendre que Dieu n’est pas ici, qu’il est « au ciel » dans un sens lointain. Cette notion d’un Dieu qui se situe au loin et qui n’est pas partout à la fois vient du paganisme et non de la pensée judéo-chrétienne. Dieu est avec nous ici sur la terre de même qu’il est au ciel. Faire une distinction artificielle entre « la présence de Dieu » et « le paradis terrestre » n’est pas biblique ; c’est une doctrine inventée gratuitement par des gens qui n’ont pas la soif de Dieu que tant d’hommes de Dieu ont exprimé dans la Parole.

10 thoughts on “Doctrines des Témoins de Jéhovah – (6) Dieu est-il présent sur la terre actuellement ?

  1. Eh bien votre article me fait réagir par rapport à un article paru dans une Tour de Garde du Mois de Janvier 2007 ou un éniéme sujet parlait du Royaume à venir . Sujet qui touche un peu votre article .

    Et en particulier du Royaume qui n’est pas une réalité spirituelle dans le coeur des croyants .

    Un Royaume de Dieu qui est une esperance future mais pas une réalité présente dans le coeur des croyants , celà basé sur un seul verset : Luc 17:21 .

    Une fois de plus et selon le mode de Fonctionnement jéhovesque : Jeu de mots , en particulier avec le Grec pour mieux Impressionner .

    Depuis quand le mot Entos ( littéralement evtos dans Luc 17:21 ) ne signifie pas ( ou plus ) Dedans , à l’intérieur de ?

    Avec ev dans le mot une fois décomposé ( préposition faisant appel au Datif pour les connaisseurs ) qui signifie Dans ?

    Je m’insurge , non Mme Watchtower on ne déforme pas une langue ancienne dans le but de faire coller ses croyances à la Bible .

    Mon Dieu Quelle Malhonneteté intellectuelle !!

  2. Bonjour,

    pour les lecteurs peu avertis, la « Tour de Garde » (Watchtower en anglais) est une publication officielle des Témoins de Jéhovah, et notre ami en dénonce donc, avec raison, la malhonnêteté !

    Amicalement

  3. La faiblesse d’un TJ est de prendre la bible comme il la lit….avec « sa chair ».
    La malhonnêteté de ses grands dirigeants consiste à tourner chaque verset(quelque soit sa traduction)dans le sens de ce qui fait leur « religion »…
    Ce sont deux choses bien distinctes:Choses que l’ont retrouve dans d’autres sectes ou d’autres religions,si grandes fussent elles!

    Pour ceux dont nous parlons ,c’est clair…
    Pour être sûr de ne propager que ce qu’ils croient ou disent:ils en ont fait un livre à eux…leur bible « rénovée ».Ainsi le plus faible d’entre eux ne peut se nourrir que de leurs dires….vrais ou faux.

    Pourquoi les TJ appellent ils leur salle de réunion « SALLE DU ROYAUME »?
    Pourquoi d’autres l’appellent « ASSEMBLEE DE DIEU » ,d’autres ,église ou temple etc…?
    C’est parce que par principe ,c’est là que ce réunissent les adeptes, les croyants de chaque « religion ».
    Puisque par principe,c’est là qu’ils sont sensés adorer Dieu, chanter ses louanges,le prier et y enseigner sa « connaissance »….du moins en groupes rassemblés,donc en commun.

    Mais le Royaume de Dieu c’est quoi exactement?D’après la bible (support de tous,par principe) c’est là, où est sensé se trouver Dieu!Or Dieu est Esprit….Impalpable, non visible, inodore..
    On peut donc faire croire ou laisser croire que Dieu est là…..et rien que là,selon les théories de chacun.Même dire qu’ailleurs ,il ne peut être…
    Pourtant, Dieu est en moi qui croit de tout mon coeur comme chez un autre, s’il croit tout autant que moi et qu’il en a la vraie connaissance ….
    Mais la vraie « connaissance  » de Dieu ,c’est quoi?
    C’est celle qui consiste à l’AVOIR REELLEMENT RENCONTRER en sa propre vie,c’est à dire en son coeur profondau point qu’il en changé toute notre vie,notre nature et donc qu’il a fait de nous « un être nouveau » né de LUI!
    Là ,est le Royaume de Dieu.Là, où il règne et où il habite chez qui il est venu « s’unir » pour l’éternité…..Chez ceux qui sont nécessairement « nés « de nouveau en Christ et non au-travers d’une religion (si bonne fût elle).
    C’est ici la promesse de Christ:Je serai en vous et vous en Moi.
    Voilà le véritable endroit du Royaume de Dieu, encore qu’il soit partout , nous le savons bien….

  4. Le piège du légalisme
    Le légalisme, c’est l’attitude que si nous obéissons à un certain nombre de règles, nous aurons l’approbation de Dieu sur notre vie. Il est vrai que la Bible contient de nombreux commandements auxquels nous devons obéir, et il est clair que nous ne devons pas les négliger. Cependant, ce qu’il faut comprendre, c’est que Dieu n’ordonne dans la Bible que le strict minimum.

    Il ne faut pas penser que nous puissions gagner la faveur de Dieu par nos actes. Dieu offre à tous ceux qui le souhaitent le privilège d’être Ses enfants : une telle faveur ne s’achète pas. S’il nous était possible d’être suffisamment bons pour gagner la vie éternelle, Dieu nous la donnerait comme un dû. Mais comme personne n’a jamais pu atteindre, ne serait-ce que dans une infime mesure, la perfection que Dieu exige, la vie éternelle et la faveur divine ne peuvent pas s’acheter : Dieu nous offre ce privilège purement par grâce.

    Par conséquent, il faut comprendre que ce que Dieu souhaite de notre part, ce n’est pas simplement une obéissance légaliste à chaque commandement de la Bible. Ce qu’Il désire, c’est plutôt que nous fassions volontairement Sa volonté. Dieu ne nous a pas donné Sa grâce de manière mesurée : nous avons reçu infiniment plus que nous ne méritions. Combien il serait donc mesquin de vouloir nous borner à ce qui est explicitement ordonné ! Ce que Dieu désire, c’est plutôt que nous nous donnions à Lui sans mesure, et que nous fassions spontanément, avec joie, Sa volonté. C’est pourquoi Il ordonne rarement Sa pleine volonté : Il n’ordonne que le minimum, en espérant que nous aurons le désir d’aller plus loin.

    Considérons l’exemple de la relation d’un enfant avec ses parents. Il est vrai que les parents imposent certaines normes que l’enfant doit respecter. Il est vrai aussi que toute désobéissance de l’enfant sera punie. Néanmoins, le souhait des parents n’est pas d’avoir une relation légale et officielle avec leur enfant, mais plutôt une relation d’amitié intime. Imaginez comme les parents seraient peinés si leur enfant faisait scrupuleusement tous les ordres qu’ils lui avaient explicitement donnés, mais ne s’intéressait aucunement à faire plaisir à ses parents, au-delà du strict minimum requis ! Les parents ne voudraient pas donner explicitement une liste de règles à suivre, car ce qu’ils souhaitent par-dessus tout, c’est que l’enfant cherche spontanément à leur faire plaisir. Il en est de même avec Dieu.

    Jésus donne une parabole pour expliquer ce principe important dans l’évangile de Luc, chapitre 17, versets 7 à 10. Il dit, « Qui de vous, ayant un serviteur qui laboure, ou qui paisse les troupeaux, lui dise aussitôt qu’il revient des champs : Avance-toi et te mets à table ? Ne lui dira-t-il pas plutôt : Prépare-moi à souper et ceins-toi, et me sers, jusqu’à ce que j’aie mangé et bu; et après cela tu mangeras et tu boiras ? Aura-t-il de l’obligation à ce serviteur,parce qu’il aura fait ce qui lui avait été commandé ? Je ne le pense pas. Vous de même, quand vous aurez fait tout ce qui vous est commandé, dites : Nous sommes des serviteurs inutiles, parce que nous n’avons fait que ce que nous étions obligés de faire. » Nous voyons donc que si nous nous bornons à garder les stricts commandements de la Bible, nous sommes inutiles dans les mains de Dieu.

    Pour Lui être utiles, nous devons donc cesser de raisonner en termes de ce que nous devons ou ne devons pas faire; il nous faut plutôt chercher à découvrir toutes les petites choses que nous pourrions faire pour faire plaisir à Dieu. N’attendons pas que Dieu mette des embûches dans notre chemin pour nous obliger à faire Sa volonté; soyons plutôt en communion avec Lui, de sorte que nous devinons ce qu’Il, aimerait faire (voir le Psaume 32, versets 8 et 9).

    Penser : « La Bible ne dit pas que je dois faire telle chose », c’est avoir une attitude légaliste. Peu nous importe si la Bible l’ordonne ou non ! La Bible explique (2 Corinthiens 3:3-6 et Hébreux 8:10) que Dieu a non seulement écrit Sa loi, dans la Bible, extérieurement, mais aussi, intérieurement, dans nos coeurs. C’est-à-dire que si nous écoutons la voie intérieure de l’Esprit de Dieu en nous, nous pourrons discerner non seulement les obligations et les interdictions de la loi écrite de Dieu, mais aussi les multiples choses que nous pouvons faire pour nous approcher d’avantage de Dieu. « La lettre tue, mais l’Esprit vivifie. » En effet, suivre la lettre de la loi, c’est discerner combien nous devons donner, et combien nous pouvons garder; suivre l’Esprit, c’est tout donner de plein gré, sans compter !

    Si nous suivons sincèrement le Seigneur, il sera notre expérience, comme il l’a été de tant d’autres avant nous, que Dieu nous donnera « et le vouloir et le faire selon son plaisir » (Philippiens 2:13). Il ne se contente pas simplement de nous donner des ordres extérieurs, il met en nous le désir insatiable de Lui faire plaisir. Fuyons le légalisme, et apprenons à vivre totalement pour le Seigneur, sans compter !

  5. Réponse au Commentaire n°1 par JB :

    Que pensez-vous de ce commentaire : « Le mot grec que nous traduisons par au milieu de vous, peut signifier aussi au dedans de vous, et beaucoup d’excellents interprètes l’entendent ainsi. (…) Cependant, la traduction : au milieu de vous s’impose par la raison que, Jésus parlant à des pharisiens encore aveuglés par leurs préjugés et leur inimitié, ne pouvait leur dire que le royaume de Dieu était au dedans d’eux. Ils demandaient quand viendrait ce royaume extérieur qu’ils attendaient.

    En réponse à cette question, le Sauveur affirme que le vrai royaume de Dieu est déjà au milieu d’eux, par la présence, la prédication et l’action de Jésus et de ses disciples. Si ses auditeurs n’avaient pas persiste dans leur aveuglement, ils l’auraient reconnu. » (fin de citation)

    Non, ce commentaire ne vient pas de la Tour de Garde… mais de la Bible Annotée Neuchâtel (note de Luc 17:21 que les traducteurs ont rendu ainsi : « Car voici, le royaume de Dieu est au milieu de vous. »).

    Par conséquent, quand la Tour de Garde dit que la leçon « le royaume de Dieu est au milieu de vous » est plus conforme au texte grec original, elle ne fait que rejoindre la pensée des auteurs protestants de la Bible Annotée… Vu le CONTEXTE des paroles de Jésus, cette leçon est plus juste. Point.

    Vous avez dit « malhonneteté intellectuelle » ?!

    Et pour répondre à l’administrateur du commentaire N° 2 : Ne soyez pas trop prompt à applaudir un commentaire qui « casse » une autre religion que la vôtre. Votre devoir, en tant qu’administrateur de ce site, est de rester autant que possible objectif et neutre. Ce n’est pas ce que vous avez fait, là…

    Cordialement,

    Christian.

  6. Comme les deux affligent l’humanité, quel est la part du diable, et quelle est la part du bon Dieu ?
    C’est ce qui ne va pas dans les saintes écritures, lorsque l’on pousse le raisonnement trop loin !

  7. L’actualité, avec l’affaire Jaycee Dugard, jeune fille américaine séquestrée pendant 18 ans par un déséquilibré, nous a montré qu’un individu pouvait exercer sur un groupe humain une emprise psychologue très profonde.
    Phillip Garrido, le ravisseur n’avait de cesse de présenter à ses victimes un tableau foncièrement désastreux du monde extérieur pour pouvoir les soumettre radicalement à ses volontés.

    Il existe une similitude entre le comportement individuel et celui collectif d’un groupe religieux tel que celui de la Tour de Garde.
    Pour conserver ses adeptes sous sa coupe idéologique, la Tour de Garde présente à ses ouailles le tableau d’un monde exclusivement calamiteux et explosif.
    Ainsi les adeptes se replient en se réfugiant naturellement à l’intérieur de la carapace de la secte US présentée comme un havre spirituel protecteur face à un « monde méchant » caricatural.

    CQFD

  8. no8….Ced ,je ne partagerais pas votre opinion.
    Ce qu e vous dites là est comparable à certains éclesiastiques qui ont dominé naguère le pauvre peuple de cette façon,tout en mangeant copieusement à la tables des riches.
    Je ne crois pas que ce « but pourri » soit à la base du travail de chacun d’eux….
    Dieu lui-même disant : »Sortez du milieu d’eux..mes enfants et vivez dans ce monde comme n’y étant pas…! »

  9. je ne suis pas interessé par les comportement des ecclésiastiques.
    ce qui m’interesse c’est le comportement de lma « vraie religion » WT qui se doit d’être irréprochable.
    Or cette Organisation est nocive.
    Notamment son dogme sur le sang le prouve sans parler des images subliminales de ses publications

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents