Main menu
Un poisson dans le netRéflexionDoctrines des Témoins de Jéhovah – (3) Qui a ressuscité Jésus ?

Doctrines des Témoins de Jéhovah – (3) Qui a ressuscité Jésus ?


Voici la troisième partie des Réflexions bibliques sur quelques doctrines des Témoins de Jéhovah. Merci de lire l’introduction de cette série pour en savoir plus…

 Sur ce même sujet, il serait utile de considérer rapidement un autre aspect de la résurrection de Jésus. Les Témoins de Jéhovah prétendent que la mort est l’anéantissement, c’est à dire qu’une personne n’existe pour ainsi dire pas quand elle est morte. À la résurrection, c’est Dieu qui « ramène la personne à l’existence » en quelque sorte.

Pour ces raisons, et aussi à cause de leur doctrine sur la personne de Christ, les Témoins de Jéhovah maintiennent dur comme fer que c’est Dieu le Père qui a ressuscité Jésus ; il n’est pas revenu à la vie tout seul.

D’un certain point de vue, ils n’ont pas tort. Les textes ne manquent pas pour soutenir la doctrine que c’est effectivement Dieu qui l’a ressuscité. Actes 2:32 en est un exemple clair.

Toutefois, ce n’est pas aussi simple que cela. Nous avons déjà vu que dans Jean 2:18-21 Jésus indique clairement que sa résurrection sera une résurrection corporelle. Notons aussi — car ce détail n’est pas sans importance — que Jésus dit explicitement dans le verset 19 : « Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. » Il n’a pas dit : « …Dieu le relèvera » ou « … le Père le relèvera. » Il prétend le faire lui-même. Ou bien il est un menteur prétentieux, qui prend sur son propre compte et pour sa propre gloire l’oeuvre miraculeuse de Dieu le Père ou bien il dit tout simplement la vérité. Et s’il dit la vérité, c’est qu’il est tout aussi juste de dire que Jésus s’est ressuscité tout seul que de dire que le Père l’a ressuscité.

D’autant plus que ce n’est pas la seule fois qu’il l’a dit. Dans Jean 10:17-18 Jésus a dit : « Le Père m’aime, parce que je donne ma vie, afin de la reprendre. Personne ne me l’ôte, mais je la donne de moi-même ; j’ai le pouvoir de la donner et j’ai le pouvoir de la reprendre ; tel est l’ordre que j’ai reçu de mon Père. »

J’ai le pouvoir de la reprendre. Une fois de plus, Jésus est bien clair. On ne peut pas accepter les paroles de Christ sans admettre qu’il a repris la vie après sa mort par son propre pouvoir.

Ceci indique deux choses différentes dans la doctrine des Témoins de Jéhovah. D’abord, c’est une indication de plus (parmi tant d’autres ; pour bien plus de détails consultez le document : « La divinité de Jésus-Christ« ) que l’oeuvre attribuée à Dieu dans certains passages est attribuée à Christ dans d’autres. Jésus n’est pas un personnage passif dans la résurrection, comme Lazare et tant d’autres l’ont été. Il est lui-même le Maître de la vie, le Vainqueur de la mort. L’implication au niveau de sa personne est claire.

Ensuite, ceci est une indication que la doctrine des Témoins des Jéhovah sur l’état de la mort est complètement fausse. Car s’ils avaient raison dans ce domaine, ils auraient effectivement raison de dire que Jésus ne pouvait pas « se ressusciter ». Mais comme c’est ce qu’il dit lui-même, la mort n’est pas du tout l’anéantissement. Etre mort, c’est être séparé de l’existence sur cette terre. Mais c’est entrer dans un autre état d’existence, sans plus. Cela explique comment Jésus a pu reprendre la vie terrestre par son propre pouvoir, et nous donne une perspective toute autre que celle de l’enseignement des Témoins de Jéhovah quant à la vie après la mort.

23 thoughts on “Doctrines des Témoins de Jéhovah – (3) Qui a ressuscité Jésus ?

  1. Salut,je ne suis pas TJ
    je ne vais pas beaucoup parler
    je vais juste donner des réferences bibliques
    a commencer par
    Ecclésiaste 9:5 ‘en effet les vivants savent qu’ils mourront,mais les morts eux ne savent rien…’ les morts ne savent rien donc j imagine que Jesus etant mort n était concient de rien du tout.
    ensuite comme vous l avez vous meme dit
    Actes 2:32 ‘Ce jesus, Dieu l a réssuscité,c est un fait dont nous sommes tous témoins’.
    la c est clair… pas de commentaire..
    et d autres versets encore et encore…
    cela qui explique que meme si jesus dit que c est lui qui fait… on sais tous d ou vien son pouvoir il n est pas obligé a chaque fois de préciser que c est son pere qui lui donne ses pouvoirs…jesus a été ressuccité comme lui meme l a fait pour Lazar et tout ça par le meme pouvoir qui vien du Tres Haut ‘Celui qui est’ N oublions pas que jesus est oint qui singnifie un instrument servant au dessein de Dieu; le plus grand instrument certes, mais si un pianno n a pas de pianiste il n a aucun pouvoir de faire vibrer ses cordes lui meme…donc pourquoi chercher la petite bete Alors que c est ecrit dans la bible noir sur blanc…c comme si la bible disait que la terre est ronde et vous, passez par plusieurs histoires bibliques pour finalement me dire que la terre est plate…je suis forcé de dire que sur ce point je rejoins les TJ.
    je vous prie d agréer mes sa alutations distinguée,cordialement…J-F

  2. « Jésus dit explicitement dans le verset 19 : “Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai.” Il n’a pas dit : “…Dieu le relèvera” ou “… le Père le relèvera.” Il prétend le faire lui-même….. …

    Oui ,mais ne peut on imaginer que ces paroles sorties de Jesus faisant allusion au temple qu’était sa personne,était dites par l’Esprit Saint?
    Sous forme d’une prophétie?
    Car qu’en dit le texte?
    Jésus est la parole de Dieu, il exprime aussi ce que Dieu veut faire comprendre ou révéler.
    Ainsi quand on lui demande à quel titre ,il agît de cette façon(utilisation d’un fouet)et qu’on lui demande : »Quel signe miraculeux peux tu faire pour prouver que tu as le droit….? »
    L’ESprit en lui qui parle de sa personne(le vrai temple selon Dieu et non des pierres présentes) s’écrie: »Détruisez ce temple et en trois jours je le rebâtirai.. »

    Un temple s’érige t- il tout seul?
    Le temple qu’est Jesus s’est il « érigé « seul?Il est né dans le ventre de Marie par la puissance exclusive du Saint Esprit,son père….Le PERE des esprits!
    Peut il dès lors se ressusciter seul ou peut il se relever seul?
    Sous cette vision des choses ,on peut alors comprendre ou « s’imaginer » que c’est son Père,l’ESprit Saint en lui qui parle…

    A son baptême et en sortant de l’eau,Jesus n’entend-il pas ceci: »CELUI-CI EST MON FILS BIEN AIME,JE METS EN LUI TOUTE MA JOIE »

    Et sur la croix jesus dira avant de mourir:
    « Père, je remets mon esprit entre tes mains! »Pourrait il alors se ressusciter lui-même? »
    S’élever lui-même à la droite du Père et s’octroyer tous les pouvoirs?Non,puisque la bible nous dit que c’est Dieu qui l’a relevé et l’a fait asseoir à sa droite , le revêtant de tous pouvoirs ….C’est le Père qui l’a fait Seigneur….

    N’est ce pas une autre façon de voir les choses?

  3. Vous vous casser la tete pour des détails.Jésus est réssucité, un point c’est tout. M’en fiche que ça soit par qui.

  4. Merci de ce point de vue !

    On peut dire qu’effectivement, à première vue, la question semble être du pinaillage…

    Pourtant, souvent, en théologie, s’interroger sur des détails permet de découvrir des merveilles de précision et de cohérence de la Parole de Dieu.

    Les Témoins de Jéhovah sont, par ailleurs, de grands spécialistes du « pinaillage » des Écritures. Vous le verrez en parcourant les autres études que nous consacrons à combattre leurs doctrines : derrière ce qui semble être des points de détail se cachent des intentions sournoises. Je vous laisse lire pour mieux comprendre ce que j’affirme ici.

    Amicalement

  5. J.c a dit: »Ecclésiaste 9:5 « En effet les vivants savent qu’ils mourront,mais les morts eux ne savent rien…’ les morts ne savent rien donc j imagine que Jesus etant mort n était concient de rien du tout. »

    Cette phrase d’Ecclésiaste est la parole d’un homme qui s’explique par sagesse…de la vie.
    Les morts cependant savent:Ainsi dans la parabole du riche qui est mort,Jésus exprime pourtant bien son tourment et exprime bien qu’il aimerait en avertir son frère encore vivant….C’est clair,non?
    Jésus mort est cependant aller prêcher aux esprits dans le sejour des morts…..
    On voit donc ,qu’il était cependant bien conscient….de leur état et de leur apporter le salut.Non?
    Soyons donc prudent….

  6. Bonjour. Pour expliquer Jean 2:18-21, et la résurrection de Jésus, vous proposez deux alternatives : Ou bien Jésus est un menteur prétentieux, qui prend sur son propre compte et pour sa propre gloire l’oeuvre miraculeuse de Dieu le Père ou bien il dit tout simplement la vérité.

    Mais pourquoi limiter ainsi, volontairement, les solutions de ce problème ? L’intellignece de la Parole de Dieu ne se conçoit pas avec des oeillères qui limitent notre champ de vision…

    En effet, la Bible dit à maintes reprises que c’est Dieu qui a réssuscité Jésus (Actes 2:24 ; 13:30 etc). Faut-il donc automatiquement en déduire que Jésus est le Dieu Tout-Puissant parce qu’il a déclaré “ Détruisez ce temple, et en trois jours JE le relèverai ” ? Non.

    Voyez plutôt le récit de la guérison d’une femme malade depuis 12 ans, en Mathhieu 9:20-22. Au verset 22 Jésus dit à cette femme :  » Ta foi t’a guérie. »

    Quand il accomplissait un miracle, Jésus attirait souvent l’attention sur le rôle du bénéficiaire, comme dans le cas qui nous intéresse. Mais que concluez-vous des paroles de Jésus ? Qu’il n’était pour rien dans la guérison mais que la femme devait bel et bien sa résurrection uniquement à sa propre foi ? Surement pas ! Cette femme ne s’est pas guérie elle-même (ce que l’on pourrait cependant déduire des paroles de Jésus… si l’on ne cherchait pas plus loin que le bout de son nez). Par contre, on peut affirmer que la foi de cette femme a fourni une base légale permettant à l’esprit de Dieu d’agir sur elle pour qu’elle obtienne la guérison. De fait, cette femme pouvait dire, sans mentir :  » Ma foi m’a guérie. »

    La même chose est vraie pour Jésus : sa fidélité à Dieu, jusqu’à la mort, offrait à ce dernier toutes les bases légales pour ressusciter son Fils. Il n’empèche que Jésus fut pour quelque chose dans sa résurrection : sa foi aussi l’a « guéri ».

    Comparez également les paroles de Jésus contenue en Jean 10:18 (selon lesquelles il a le ‘pouvoir de reprendre sa vie’, après l’avoir perdue) avec celles qu’il a adressées à Pilate (Jean 19:10, 11). Ce dernier avait dit à Jésus : « Ne sais-tu pas que j’ai le pouvoir de te crucifier, et que j’ai le pouvoir de te relâcher? » Alors « Jésus répondit: Tu n’aurais sur moi aucun pouvoir, s’il ne t’avait été donné d’en haut. »

    De même, le « pouvoir », ou la possibilité, qu’avait Jésus de recevoir à nouveau sa vie, après l’avoir offerte en sacrifice, il le tenait de Dieu.

    Notez d’ailleurs comment Jésus se présente lui-même en Apocalypse 1:17 et 18 (Segond). Il dit : « Je suis le premier et le dernier, et le vivant. J’étais mort; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts. » Oui, Jésus est « le premier-né des morts » (Apo. 1:5 ; « premier-né d’entre les morts » selon Colos. 1:18). Il est le « premier » et aussi le « dernier ». Pourquoi le « dernier » ? Parce que lui seul fut ressuscité pour la vie céleste directement par Dieu. Tous les autres réssuscités le seront par Jésus qui désormais possède « les clefs de la mort et du séjour des morts. » (voir aussi Jean 5:28, 29 ; 11:25 ; 1Thes. 4:16). La résurrection est entre les mains de Jésus, désormais. Mais lui doit sa vie à son Père céleste.

    Cordialement,

    Christian.

  7. 1.Bonjour. Pour expliquer Jean 2:18-21, et la résurrection de Jésus, vous proposez deux alternatives : Ou bien Jésus est un menteur prétentieux, qui prend sur son propre compte et pour sa propre gloire l’oeuvre miraculeuse de Dieu le Père ou bien il dit tout simplement la vérité. ….
    ———–
    Excusez moi Christian mais où avez vous lu que nous proposions deux alternatives,dont l’une ferait jesus menteur prétentieux?
    Apparemment ayant trop soif de vous manifester,vous semblez ignorer les réponses d’autrui…..Jésus est le temple de Dieu sur terre,c’est donc celui qui l’habite qui parle,le Saint Esprit.(Saint Esprit avec une majuscule ,car il s’agît de Dieu…
    A cet égard,vous semblez tenir à mettre une minuscule quand vous parlez de l’esprit Saint.)
    —————–

    2.Mais pourquoi limiter ainsi, volontairement, les solutions de ce problème ? L’intellignece de la Parole de Dieu ne se conçoit pas avec des oeillères qui limitent notre champ de vision…
    ———–L’intelligence n’a rien à voir en cette matière:La réalité est que Dieu se révèle à qui il veut;il s’agît donc de » révélation » de la parole de Dieu.
    J’insiste sur ce point :celui qui a été « baptisé du Saint Esprit est enseigné(révélation)par celui qui l’habite désomais….
    Les autres triturent ,décortiquent les phrases,les mots en multiples versions,espérant vainement avoir « le graal », que donne Dieu seul à l’esprit simple et humble de l’enfant.
    ————-

    3.
    Voyez plutôt le récit de la guérison d’une femme malade depuis 12 ans, en Mathhieu 9:20-22. Au verset 22 Jésus dit à cette femme : ” Ta foi t’a guérie.”
    ———
    Ici aussi,c’est la même chose!
    Jésus s’exprime ainsi parce qu’il a senti qu’une force était sortie de lui…(Fait que vous dissimulez,quoique vous le connaissiez)
    Cela démontre bien que si Jésus a un corps,il est habité par Dieu,car il est le Fils de Dieu.
    Ce que n’était pas Moïse et tous les autres….
    ————–

    4. Mais que concluez-vous des paroles de Jésus ? Qu’il n’était pour rien dans la guérison mais que la femme devait bel et bien sa résurrection uniquement à sa propre foi ? Surement pas ! Cette femme ne s’est pas guérie elle-même (ce que l’on pourrait cependant déduire des paroles de Jésus… si l’on ne cherchait pas plus loin que le bout de son nez). Par contre, on peut affirmer que la foi de cette femme a fourni une base légale permettant à l’esprit de Dieu d’agir sur elle pour qu’elle obtienne la guérison. De fait, cette femme pouvait dire, sans mentir : ” Ma foi m’a guérie.”
    ————-
    D’abord ,elle ne l’a pas dit,ni laissé supposé….
    Elle fût guérie car elle « savait » en elle-même qui était Jésus et sa foi était en Lui…Si je puis seulement toucher son vêtement ,disait elle…
    Si Jésus n’était pas l’obget de sa foi,elle aurait été au temple…..
    ————–
    5.
    La même chose est vraie pour Jésus : sa fidélité à Dieu, jusqu’à la mort, offrait à ce dernier toutes les bases légales pour ressusciter son Fils. Il n’empèche que Jésus fut pour quelque chose dans sa résurrection : sa foi aussi l’a “guéri”.
    ——–
    A moins que cela m’aie échappé,où avez vous lu que jésus avait la foi?
    A t on la foi quand ,on est habité par son Père?
    A t on la foi quand on voit ce qui vient ou ce qui se passe dans le royaume….est ce de la foi?
    Est ce de la foi que d’être uni et ne faire qu’un avec Dieu…?
    Ou bien voulez vous encore escamoter le fait que celui qui est en lui,est Dieu ?Et que par conséquent,il est bien SON FILS.
    ———–

    Comparez également les paroles de Jésus contenue en Jean 10:18 (selon lesquelles il a le ‘pouvoir de reprendre sa vie’, après l’avoir perdue) avec celles qu’il a adressées à Pilate (Jean 19:10, 11). Ce dernier avait dit à Jésus : “Ne sais-tu pas que j’ai le pouvoir de te crucifier, et que j’ai le pouvoir de te relâcher?” Alors “Jésus répondit: Tu n’aurais sur moi aucun pouvoir, s’il ne t’avait été donné d’en haut.”

    De même, le “pouvoir”, ou la possibilité, qu’avait Jésus de recevoir à nouveau sa vie, après l’avoir offerte en sacrifice, il le tenait de Dieu.
    ———–
    Je ne peux être d’accord avec cela…
    Ce n’est pas le même sens!
    Jésus le Fils de l’homme se devait de mourir pour notre salut,il était le sacrifice….
    Mais celui qui l’habitait et l’animait,lui n’estjamais mort!Il est ETERNEL…
    Par contre ,le pouvoir « relatif »
    qu’avait Pilate,était dans sa fonction….(permise par Dieu )
    ———–
    6.Pourquoi le “dernier” ? Parce que lui seul fut ressuscité pour la vie céleste directement par Dieu. Tous les autres réssuscités le seront par Jésus qui désormais possède “les clefs de la mort et du séjour des morts.” (voir aussi Jean 5:28, 29 ; 11:25 ; 1Thes. 4:16). La résurrection est entre les mains de Jésus, désormais. Mais lui doit sa vie à son Père céleste.
    ———–
    L’esprit de jésus n’a jamais connu la mort….pour preuve ,il l’a remis à SON PERE.
    En plus:Paul nous exhorte à croire que Dieu ramènera par Jésus et avec lui, ceux qui sont morts….
    Qui ramène par Jésus?C’est Dieu….

  8. Réponse à maumau (Commentaire n°7) :

    Je ne reprendrais pas un à un vos commentaires car je ne tiens nullement à ergoter avec vous sur des mots. Je réponds juste à vos questions.

    Pourquoi je ne met pas de majuscule à esprit saint : parce que les majuscules sont laissés au libre choix du traducteur, dans la Bible… ce qui conduit parfois à des résultats quelque peu étrange d’ailleurs ! Par exemple, en Actes 2:17 Nous lisons dans Segond : « Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair. » Or, ici, Pierre cite le prophète Joël (2:28, 29) et si l’on prend ce texte dans la même version, il n’y a pas de majuscule à « esprit » ! Comprenne qui peut…

    Jésus avait-il la foi ? Cette pensée est incompatible avec la Trinité, c’est vrai. Si Jésus est le Dieu Tout-Puissant, il sait tout et il voit tout par lui-même, sans faire appel à qui que ce soit hors de lui. Or la foi consiste précisément à s’appuyer sur un autre, et à admettre ce qu’on ne voit pas; il est donc exclu que « Jésus-Dieu » puisse avoir la foi.

    Alors que dit la Bible ? Que Jésus était un homme de prière. Avant de ressusciter son ami Lazare, il a adressé une prière à Dieu et ses paroles témoignent de la confiance qu’il avait en Lui (Jean 11:41, 42). La certitude que son Père répondrait à cette prière indique la force de sa foi. Le rapport entre les prières adressées à Dieu et la foi en Lui ressort des paroles du Christ aux disciples. “Tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l’avez pour ainsi dire reçu, et vous l’aurez.” (Marc 11:24).

    Si Jésus n’avait pas la foi, pourquoi priait-il Dieu? L’enseignement non biblique de la Trinité prôné par la chrétienté obscurcit le message biblique. Il empêche les gens de comprendre la simplicité et le pouvoir de la Bible. Qui l’homme Jésus invoquait-il? Lui-même? N’était-il pas conscient d’être Dieu? Et s’il était Dieu et le savait, pourquoi priait-il?

    Que révèlent aussi les souffrances de Jésus, son besoin d’être fortifié et ses supplications? (Luc 22:42-44). Certes, Jésus était déjà un homme parfait, mais ce qu’il a vécu l’a rendu parfait et complet en toutes choses, y compris en foi, afin qu’il soit pleinement qualifié pour être Grand Prêtre en vue du salut des véritables chrétiens. Cela ressort très nettement de la lettre de Paul aux Hébreux (voir Hébreux 2:10, 17, 18 ; 3:1, 2 ; 4:15 ; 5:7-9 ; comparez avec Jacques 1:2, 3)

    Cordialement,

    Christian.

  9. Au commentaire 8 :

    Lorsque je vous lis, j’ai la très nette impression que votre doctrine est inspirée directement par l’arianisme.

    La divinité du Fils serait inférieure à celle du Père, un peu comme si le Fils était un lieutenant et le Père un capitaine ( un peu comme l’empereur « Auguste » du 4ème siècle était secondé par un empereur « César  » )
    Le Fils serait donc très supérieur aux autres crétures, mais néanmoins il serait quand même une créature et c’est à tort que l’on en ferait un « Dieu ».
    Car sinon on tomberait dans le « bi-théisme », n’est-ce-pas ?

    Mais, encore un pas, et l’on pourrait dire, en plagiant le Coran :  » Il n’y a de Dieu que Dieu, et Jésus-Christ est son Prophète  » !

  10. Ergoter? Il me semble a mon humble avis et sois vouloir offenser qui que se soit que ce verbe et commun a de nombreuses personnes qui avalent des chameaux en voulant éviter de gober la mouche. On a t’entende a pinailler sur une terminologie mineure, un adjectif, une consonne, alors qu’on occulte l’essentiel en niant la vérité qui vient d’en haut, chacun défendant son pré carré, pretextant que l’autre a tort et qu’il se trompe a cause de tel ou tel presuposés.Presuposés qui ne s’appuient sur aucun fondement biblique, spirituelle, et qui ne sont en fin de compte que le résultat que d’une casuistique stérile .Pelage, Docète, Montanus, Arius, de grand bretteurs puissants rhéteurs ont tous avancé que pour tel ou tel raisons leur doctrine etait la seule qui soit la plus juste, mais quelque soit leur sincérité et la teneur de leur pensée, chacun d’eux n’etait aucunement Dieu.
    Le probleme c’est qu’ils pensaient être le seul canal par lequel S’exprimait dieu et que tout ceux qui n’acceptaient pas leur point de vue, relevant de leur interprétation étaient des hérétiques dans l’erreur.
    Le Vatican aussi a agit de cette manière durant des siècles et l’inquisition en fut une des démonstrations la plus horrible. Au non de  » nos » doctrines on oublie souvent l’essentiel, c’est qu’on voit l’arbre a ses fruits et que l’amour de dieu doit toujours etre présent en nous et guider nos vies. Celui qui dit  » raca » à son frère n’est pas un fils de Dieu. Rappelons nous que jésus nous a demandé de nous aimer les uns les autres, celui qui pratique l’amour pratique la loi. À Propos de l’amour relisons ce que nous enseigne l’apôtre Paul au chapitre 13 et ce qu’il nous dit aussi dans son épitre aux Ephésiens comme celui aux Galates. Et pour ceux qui l’auraient oublié, si nous péchons contre un seul commandement nous devenons coupables de tous, alors a ce titre nous méritons tous la mort aux yeux de dieu. Mais jésus est venu pour se substituer à notre place et il nous rappel que là ou le peché abonde la grâce surabonde et que si notre coeur nous condamne, lui est venu pour nous sauver.

  11. Pour moi, le seul vrai message c’est celui de jésus, celui qu’il nous a laissé par son ministère, son ouvre expiatoire et rédempteur, expliqué dans la bible qui est elle la synthèse de la volonté de dieu parmi les hommes.
    Il y a longtemps que j’ai constaté que bien souvent les hommes confondent leur propre volonté avec celle qu’ils pensent à voir décelé chez dieu. Ils tentent de promouvoir leur propre spéculation et interprétation de l’écriture en pretextant que c’est ce que l’écriture enseigne ou qu’ils sont eux dans la seule vérité qui soit et qu’ils la tiennent de l’esprit saint sous lequel ils pensent être. Ils oublient qu’on voit l’arbre à ses fruits.
    Et qu’il nous faut pas enseigner l’évangile selon notre vision des choses mais tel que le seigneur le veut et en commençant par être nous meme en accord avec Dieu et exerçant la manifestation de l’amour, en pardonnant les offenses que l’on nous a fait comme jésus lui meme l’a fait nous concernant. Nous ne sommes pas là pour défendre tel ou tel eglise, dénomination, assemblées, doctrine, catholique, protestante, orthodoxe etc. mais défendre la vraie foi en propageant l’évangile de la grâce.
    Cessons de nous faire plus royaliste que le roi et soyons ce bon et Fidel serviteur que le seigneur souhaite que nous soyons dans nos propre vie et en portant du fruit, celui de l’esprit saint que nous prétendons avoir reçu lors de  » notre » baptême. Montons que nous sommes vraiment régénère par la foi et par l’esprit saint.
    Que nous sommes morts à nous meme et qu’aucune racine d’amertume ne demeure encore en nous. Le Vatican durant des siècles a imposé sa vision de l’évangile en pretextant que c’etait la seule et unique manière de comprendre la parole, cela a débouché sur un premier shiisme, l’Orthodoxie, puis et arrivée avec Valvo, Luther, Savonarole, Calvin, et tant d’autres Le protestantisme, Puis le pentecôtisme maintenant le renouveau charismatique qui emboite le pas, mais qu’ont voulu propager tout ces personnes, l’évangile ou leur propre vision issue de leur comprehention de l’écriture? Depuis longtemps, le monde chrétien a craqué de toute part.
    Le XVIe siècle de l’ère fut l’aboutissement d’un long chemin. Décimé par la peste noire, obsédé par la mort, mourant de guerres et de famines, menacé par l’Empire ottoman, l’histoire semblait aboutir vers le Jugement Dernier qui paraissait proche.
    D’autre part, les gens recommençaient à avoir peur des êtres surnaturels, comme les sorciers, les loups, le diable, l’astrologie avec des hommes comme Nostradamus était populaire, etc. Tous les gens étaient apeurés, plus que jamais, les superstitions s’emparaient d’eux.
    Certains groupes en particulier les illuminés de Münster ou des prédicateurs comme Melchior Hoffman annonceront « la fin des temps » et la venue prochaine du royaume du Christ, dénonçant de cette manière l’Église de Rome et son pouvoir temporel et les abus qu’ils subissaient des princes de ce monde. Le comportement de certains papes qui tenaient plus du prince temporel ou du chef de guerre que du guide spirituel.
    Un pape, Alexandre VI (né Rodrigo Borgia), avait maîtresses et enfants, se comportait en chef de guerre et jouissait des richesses de ses États, malgré le sacerdoce. Il était devenu l’Antéchrist aux yeux de certains. Ailleurs, l’Inquisition sévissait Il advint ce qui devait arriver, un grand chamboulement qui produisit de bonnes choses mais aussi de mauvaises. Pourquoi ? Parce que les hommes se préoccupaient plus d’eux meme que de la parole et de la volonte de jésus.
    Contre quoi protestaient les protestants au XVIe siècle ?la débauche de certains prêtres et moines qui vivaient publiquement en concubinage, s’emplissaient les poches avec l’argent des fidèles qui devaient débourser pour à peu près tout : baptêmes, mariages, funérailles, actes des registres d’état civil, les aumônes, les indulgences…
    Les indulgences : l’Église catholique apostolique et romaine avait inventé le rachat de la peine temporelle due aux péchés. Le pêcheur pouvait payer des indulgences, délivrées par l’Église à prix coûtant. En cela, il obtenait la remise de la peine du purgatoire (après une confession valide).
    Le trafic des reliques : l’Église vendait des morceaux de la Vraie Croix, des linceuls de Joseph, des voiles de Marie…
    La « goutte d’eau qui fait déborder le vase » se déroule au XVe siècle quand Lorenzo Valla découvre et prouve que la Donation de Constantin au pape Sylvestre Ier est un faux. Par ce document, le pape prétendait avoir hérité de la dignité des derniers empereurs ayant réellement gouverné l’empire romain. La réforme luthérienne a été introduite par le moine augustin Martin Luther. Celui-ci vivait dans l’anxiété de son époque.
    Lorsque le pape Léon X a commencé la vente d’indulgences, Luther s’est révolté. C’est le 31 octobre 1517, qu’il apposa les 95 thèses, contre les indulgences sur la porte de la chapelle du château de Wittenberg.
    Le pape l’excommunia en 1521. « Luther affirme d’abord que, pour être sauvé, il suffit à l’homme d’avoir la foi, c’est-à-dire la confiance en Dieu., Luther rejette la tradition et ne reconnaît que la Bible comme unique source de foi. Luther prône, Dieu lui fera comprendre sa parole. C’est l’affirmation du libre examen et de la liberté de conscience face à la tradition et aux commandements humains deux thèmes qu’il développera dans son ouvrage De la Liberté du chrétien.
    Ces abus ne sont pas vraiment des causes de la Réforme. En effet, au XIIe siècle ces abus étaient au moins aussi nombreux et pas de Réforme sauf celle de Saint Bernard pour les moines. Ceux qui critiquent le plus durement les abus, comme Érasme, ne passeront pas à la Réforme. Et lorsque les abus disparaîtront de l’Église catholique, après le concile de Trente, les protestants ne redeviendront pas catholiques. Les véritables causes de la Réforme sont donc ailleurs que dans les abus de l’Église.
    On a reproché a Calvin son attitude arbitraire mais si on devait le comparer a d’autre on aurait beaucoup a dire.
    Méfions nous car le diable use souvent de ruses pour parvenir à ses fins et pour faire chuter le plus grand nombre, il utilise la fausse humilité et une interpolation des textes biblique, le meilleur des preuves c’est celle qu’il a utilisé avec jésus.
    Il lui a cité l’écriture mais en en occultant volontairement certains passages important de l’écriture qui lui étaient défavorable. Amis, soyons comme les disciples de beré qui vérifiaient sans cesse dans l’écriture ce que pouvaient dire les uns ou les autres et confrontaient leur propos à la volonté de dieu sur le sujet.

  12. Bonjour Christian…
    Vous dites:
    1. »Pourquoi je ne met pas de majuscule à esprit saint : parce que les majuscules sont laissés au libre choix du traducteur, dans la Bible…
    –Non Christian….vous n’y mettez pas de majuscule comme vous en mettez à JEOVAH,parce que vous ne reconnaissez pas l’ESPRIT SAINT comme étant Dieu.
    C’est vous qui ergotez sur le fond.
    Je le repète :Ceux qui nient le baptême du Saint Esprit , les dons spirituels pour aujourd’hui encore comme Dieu l’a promis,ne sont …pas entrés dans le royaume.
    Dans une salle du royaume appartenant aux TJ,oui!Mais pas entrés avec et par Christ dans le royaume d’amour du Père!
    ———
    2.Jésus avait-il la foi ? Cette pensée est incompatible avec la Trinité, c’est vrai.
    Jésus a été engendré par le Saint Esprit et a été baptisé du Saint Esprit….Hors qu’est ce que le « baptême du Saint Esprit?C’est Dieu en Esprit qui vient habiter et combler,remplir l’esprit pur(pour Jésus) et purifié ou nouveau (pour nous).
    Voilà pourquoi il est dit que celui qui est « né de Dieu »n’a pas besoin qu’on lui enseigne….Il reçoit tout dedans,car son esprit est dans le royaume du Père ,puisque là où est l’Esprit …est le royaume de Dieu!
    Quand Jésus ne faisait que ce qu’il voyait faire par le Père ou entendait de lui,c’était cela….
    C’est le fruit d’une étroite communion et union avec Dieu.
    C’est pourquoi le fils connaît la volonté du Père, le serviteur …non!

    N’oublions pas qu’en Jésus :il y a le sacrifice qui sera offert,mais qu’il est aussi la parole vivante de Dieu et qu’il en fait la démonstration.

    Cordialement.

  13. Eternel théorie du complot! Les TJ seraient sournois. Leur martyrologue au XXe s., de la sournoiserie? D’ailleurs, ça continue sur ce site, en quelque sorte. Ils prennent la Bible pour ce qu’elle est vraiment, c’est-à-dire la parole non pas des hommes mais celle de Dieu, à l’oeuvre en vous les croyants. Ceux qui la respectent pour telle ne la déforment pas avec des apports de la philosophie grecque païenne qui lui est étrangère. Trinité, immortalité de l’âme, paradis céleste, etc,…

  14. Réponse à maumau (Commentaire n°12) :

    J’ergote, dites-vous ? Mon exemple tiré de Actes 2:17 et Joël 2:28, 29 ne vous a pas plu ? Pourtant je n’ai pas cité la Traduction du monde Nouveau, vous devriez être content…

    Avez-vous une idée de la raison pour laquelle Louis Second a mis des majuscules à Esprit Saint, dans les Actes et pas dans Joël ? Ou c’est pour vous une colle ?

    Si ces textes vous créent problème, je me demande ce que vous allez penser de Nombres 11:17 à 25 (Bible Annotée Neuchâtel)… Dans ce passage, Dieu dit qu’il va prendre « une PARTIE de l’esprit qui est sur » Moïse pour le mettre sur 70 Anciens du peuple, car Moïse ne peut plus assumer seul la direction du peuple.

    Vous avez noté ? Une « partie » (?) de l’esprit… sans majuscule. Est-il question de l’esprit saint, ici ? Manifestement oui. D’ailleurs, dans leurs notes, les auteurs de cette Bible mettent une majuscule à « Esprit ». Etrange, non ? Si la majuscule se justifie dans les notes, pourquoi n’apparaît-elle pas dans le texte biblique ? Est-ce parce que le récit parle d’une « partie » de l’esprit ? Possible… Car comment expliquer que Dieu prenne une « partie » d’une PERSONNE divine présente en Moïse pour la mettre dans 70 autres personnes ? Cette PERSONNE divine s’est-elle « découpée » en morceau pour habiter différentes personnes humaines ? Qui un « doigt », qui un « orteil »… Absurde !

    Par contre, si l’on s’en tient uniquement à ce que disent les Ecritures — que l’esprit saint est la force agissante de Dieu — on comprend aisément comment cette force peut être « fractionnée » pour pénétrer plusieurs personnes.

    En citant ces passages bibliques, je n’ergote pas. Je me sers de la Bible pour prouver ce que les TJ enseignent depuis plusieurs dizaines d’années : l’esprit saint n’est pas une personne (et encore moins une composante d’une divinité trine), c’est la force agissante de Dieu.

    Et pour en revenir à la foi de Jésus : ses prières prouvent qu’il était un homme de foi. Et je comprends que vous ne teniez pas particulièrement à commenter cette pensée…

    Cordialement,

    Christian.

  15. Mon ami Christian , ce que tu reproche a notre ami Maumau, ne le pratiques pas toi meme. Tu cherche a convaincre ton lecteur du bien fondé de ta doctrine en t’apyant sur des arguties et sur de la cognitive intellectuelle. Semantique que peux d’entre nous sont cappable de coprendre et d’aprecier. Tu formule ta propre exegese, appuyée sur ta propre hermeneutique, qui pour de nombreuses personne et consideré comme du patois de Canaan. je te sais sincere et tres erudit en dialectique, mais les sophismes que tu emploies ne sont pas partagé par tous ici. Et nous sommes nombreux a savoir que se sont là les arguments de ta congrgation que tu deploie, arguments qui depuis « Russel » ont souvent changées sur leur tenneur..Pour ma part, déjà en 1954 je fu confronté aux doctrines de cette association, qui ne vien jamais directement te voir sous sa propre étiquette, mais utilise de falacieux artifices afin d’acrocher la discussion, je ne trouve pas cela honnete.Leur discours ne change pas, ils nient la trinité sous couvert que le teme n’est pas decrit dans le nouveau testament, amis eux pretendent alors que le texte explique de maniere claire et precise que se sont des tribu emanant des fils de jacob, fils d’abraham qui seront appellé a devenir le nouveau peuple juif, eux pretendent qu’il n’en es rien et qu’il ne faut pas le comprendre de cette maniere. Vous n’avez pas le monopole de la traduction et je te rappel aussi que le mot » parole » au singulier en hebreux n’existe pas! Il n’existe qu’au pluriel.
    Il n’y a pas que chez les TJ que se touvent de fins grammairiens on en trouve aussi chez les juifs qui connaissent leur langue mieux que qui conque.
    Et certains prof de langue anciennes tel que la langue Jebusienne, hebreu ancien , sumeriene ,akadienne, arameenne ou de lettre greco-latine, specialistes en philologie,qui eux aussi ont fait kagne ou hypokagne n’ont pas tous la même lecture que font les pretendu specialites jehovistes. Etrange non?

  16. Réponse à magalousteph38 (Commentaire n°15) :

    Il faut un dictionnaire pour vous comprendre, cher ami ! Pour les novices (comme moi) :

    Argutie : Raisonnement marqué par une subtilité excessive [Péjoratif]. Synonyme finasserie.

    herméneutique : Qualifie ce qui a trait à l’interprétation de textes philosophiques ou bibliques [Philosophie]. Synonyme interprétation.

    Dois-je en conclure que mon analyse de Nombres 11:17 à 25, qui met en évidence le fait que l’esprit saint est une force et non une personne, est à vos yeux simple « finasserie » ?

    Ah bon…

    Désolé de vous avoir déranger !

    Cordialement.

  17. Mr.le T.J…..
    vous dites: »En citant ces passages bibliques, je n’ergote pas. Je me sers de la Bible pour prouver ce que les TJ enseignent depuis plusieurs dizaines d’années : l’esprit saint n’est pas une personne (et encore moins une composante d’une divinité trine), c’est la force agissante de Dieu.———

    Voilà bienune phrase qui vous confondra….pour moi,c’est chose faite!
    celui qi nie outrageusement le Saint Esprit,qui le considère comme simple puissance de Dieu….n’est pas né de Dieu!
    Feriez vous de Paul un menteur?
    Paul choisi par Christ pour annoncer la bonne nouvelle et en qui fût révélé le grand secret de jésus-Christ?
    Comment peut on attristé l’Esprit de Dieu ,s’il n’est que « puissance »?
    Pourquoi Paul dit de l’ESPRIT,que c’est le Seigneur!
    je n’irai pas plus loin,car vous frôlez le blasphème et vous vous opposez manifestement à la vérité.
    La sagesse s’impose à « secouer » ses pieds….vous enseignez une fausse doctrine,celle d’une secte pernicieuse…..et non , l’évangile de Christ!
    la bible met en garde de discuter avec des gens comme vous….De même qu’aux temps de la fin,semblables à vous « pullulleront » dans les sphères religieuses.
    Je m’arrête là:En considérant l’E.S comme simple puissance divine et non,comme étant Dieu,vous rejetez Christ lui-même.

  18. Mon très cher ami Christian, toi qui souhaite faire l’herméneutes, le pédagogue en prétendant connaitre et maitriser la grammaire, la sémantique et l’étymologie hébraïque, grec et latine, je regrette que tu ne saisisses pas le sens des mots que j’emploie.
    Pourquoi dans ce cas faire celui qui sait et nous jouer l’érudit qui veut en mettre plein la vue pour nous éblouir. Ton explication sur le texte précité ne m’a convaincu et ne relève que de l’extrapolation et non pas sur la translation des textes comme tu le prétends. Tout tes effort d’interpolation, tout tes sophismes demeureront sans consistance face a la vérité biblique et non intellectuelle que tu développe dans tes explications Car la vérite se suffit a elle-même et n’a pas besoin d’artifice ni d’acrobatie sophistiqué pour convaincre.
    Jésus lui savait faire la démonstration de l’autorité de son enseignement et de son érudition en matière d’ecclésiologie et d’exegese.

  19. Réponse à maumau (Commentaire n°17) : Pourquoi dites-vous :  » Voilà bien une phrase qui vous confondra… pour moi, c’est chose faite! » ? Je n’ai jamais caché que je suis Témoin de Jéhovah. Inutile de faire comme si vous veniez de le découvrir.

    La personnification de l’esprit saint n’en fait pas une personne pour autant ! La sagesse est également personnifiée en Matthieu 11:19 et en Luc 7:35, où on lui attribue des “ œuvres ” et des “ enfants ”. L’apôtre Paul décrivit le péché, la mort et aussi la faveur imméritée comme autant de rois qui ‘ règnent ’. (Rm 5:14, 17, 21 ; 6:12.) Il dit que le péché ‘ trouve une occasion ’, ‘ produit de la convoitise ’, ‘ séduit ’ et ‘ tue ’. (Rm 7:8-11.) Pourtant, à l’évidence, Paul ne voulait pas dire que le péché est une personne.
     
    Celui qui « attriste » l’esprit saint peut aller jusqu’à blasphémer contre lui, péché dont Jésus Christ déclara qu’il ne sera jamais pardonné. Les paroles de Jésus sont à considérer avec attention. Il dit :  » Tout péché et tout blasphème sera pardonné aux hommes; mais le blasphème contre l’Esprit ne leur sera point pardonné. Et si quelqu’un a parlé contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné; mais celui qui aura parlé contre le Saint-Esprit n’en obtiendra le pardon, ni dans ce siècle, ni dans celui qui est à venir. »

    Ce passage biblique met l’esprit saint au dessus de Jésus ! Là, la Trinité en prend un coup ! Car parler contre Jésus peut être pardonné mais parler contre l’esprit ne peut pas l’être. C’est logique : l’esprit saint, la force agissante de Jéhovah émane de Lui. Donc, parler contre l’esprit, c’est s’opposer à Dieu directement. Car l’esprit saint provient de Jéhovah, c’est Sa force agissante, pas celle de Jésus. Si Jésus possède l’esprit saint, c’est parce qu’il le reçoit de son Père et c’est ainsi qu’il peut « redistribuer » cette force sur plusieurs personnes… comme Jéhovah distribua une partie de son esprit sur chacun des 70 hommes, au temps de Moïse (voir Actes 2:33 ; Nombres 11:17-25).

    Cordialement,

    Christian.

  20. Quel amalgame! Toi et tes amis TJ ,êtes des spécialistes pour semer la confusion dans les esprits en tordant le sens de la parole et pour interpoler les textes. Car ce texte emane bien des TJ meme si tu t’insurge contre mon affirmation. Sans vouloir choquer ta suceptibilite, je t’encourage a revoir tes positions dogmatique et a ne pas transposer a ta maniere les versets bibliques et a pretendre que la  » trinité » en prends un coup. Car tu n’a rien demontré malgres tes acrobaties de dialectique ; Tes carences en culture et langue hebraique est sans conteste.
    Alors je te pries de ne pas te faire passer pour ce que tu n’es pas et cesse je t’en conjure de jouer a l’hermeneutes ou au pedagoque avisé.
    Lorsque tu serra a meme de maitriser l’hebreu , l’arrameen ou le grec alors tu pourras contester la translation qui a été faite par les differents traducteurs non affidés au TJ.Comment peut on expliquer a des epigones le sens et la porteé de termes bibliques lorqu’on est incapable de saisir le sens et l’hergonomie de ma phraseologie, qui elle emane d’une langue que nous pratiquons toi et moi, à savoir le:  » francais » elementaire et commun.

    Toi et tes amis jehovistes ,vous êtes tenu, vous rentrez par la fenêtre lorsqu’on vous a mis a la porte.

    Quel culot, pour transformer le sens des mots vous êtes des artistes mais quelque soit la manière que vous employez, la vérité surgira toujours des ténèbres dans lesquels vous tentez sournoisement de nous mettre.

    On a beau vous démontrer par la sémantique, la dialectique, la grammaire, l’herméneutique, la maïeutique, l’exegese et par la puissance de l’esprit saint en nous que vous vous faites erreurs, vous insistez sur votre volonté de propager votre hérésie.

    Mais la parole est l’esprit saint sont là pour faire barrage a vos concepts ineptes et anti scripturaires.

    Heureusement que nous avons fait l’expérience qui vous manque qui prouve la véracité de nos propos et que nous vous proposons d’expérimenter si vous vous laisser convaincre non pas par la comprehention intellectuelle mais par la manifestation et la puissance de dieu en vous.

    Mon ami, je ne suis pas là pour te condamner ni te jeter l’anathème mais afin que tu accepte de te convertir, à savoir faire demi tour et de te tourner vers jésus afin que tu puisses toi aussi être baptisé par l’esprit et être régénéré par christ et par son sacrifice expiatoire. Fais ce pas de foi, et tu verras que la sincerité ne suffit pas,on a beau être sincère, droit, bon et compatissant si on se trompe de train, même si nous sommes dans la bonne gare nous n’irrons pas au bon endroit ni dans la bonne direction.

  21. Réponse à magalousteph38 (Commentaire n°20) :

    Oui, je « m’insurge » contre votre affirmation car ce texte n’émane pas des TJ !

    Rappel du texte :  » Tout péché et tout blasphème sera pardonné aux hommes; mais le blasphème contre l’Esprit ne leur sera point pardonné. Et si quelqu’un a parlé contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné; mais celui qui aura parlé contre le Saint-Esprit n’en obtiendra le pardon, ni dans ce siècle, ni dans celui qui est à venir. »

    Ce passage apparaît tel quel dans la version Segond 1910 que vous pouvez lire en suivant ce lien :
    http://www.lueur.org/bible/bible-en-ligne.php

    Certes, j’emploie des mots simples, que tout le monde peut comprendre et je reconnais humblement que votre « phraseologie » me laisse parfois perplexe… Mais si vous jugez un homme à son langage élaboré et « ponpeux », je vous invite à relire patiemment le discours de Paul contenu en 1 Corinthiens 1:18 à 31.

    Cordialement,

    Christian.

  22. Mais Paul n’a jamais tranformé les textes en leur donnant un autre sens, meme lorsqu’il s’adressait a des non juifs.
    Mais il rappel aux juifs constestaires , legalistes que lui aussi est un fils d’abraham de la tribu de benjamin.
    Et qu’il etait avant d’etre touché par la grace du christ sur la route de Damas , un serviteur zelé du sanhedrin et percecuteur des premiers disciples dont stephanos fut l’un de ceux qu’il a en premier percecuté.
    Bien qu’il fut un grand theologien ,Paul n’a jammais ete un fin grammarien et il du rechercher le concours de copistes tres specialisé dans l’art de decrire sa pensée en langue grec.Copistes dont nous voyons les noms cité dans les diverses epitres de l’apotre.

  23. J’espere que vous plaisantez . Paul était d’un Grec parfait dans ses épitres .

    Ce n’est pas parce qu’il est passé par des copistes qu’il était déficient en Grec .

    Votre affirmation est complétement fausse .

    Un indice trés simple se trouve en Actes 21:37 , L’auteur de Actes a jugé bon de mentionner le fait que Paul parlait Grec , c’est suffisant pour laisser penser qu’il avait une trés bonne culture orale et écrite de la langue .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents