Main menu
Un poisson dans le netÉtude bibliqueL’essentiel de l’Évangile – 4 – La résurrection du Christ

L’essentiel de l’Évangile – 4 – La résurrection du Christ


La quatrième leçon du cours L’essentiel de l’Évangile se concentre sur ce fait unique de l’histoire de l’humanité, la résurrection de Jésus-Christ. Est-ce un fait historique ? En quoi cet événement nous concerne-t-il ?

Le texte d’accompagnement démontre, via l’exemple du Watergate, pourquoi les disciples n’auraient jamais soutenu, au péril de leur vie, un mensonge à propos de la résurrection. Seul un fait aussi extraordinaire que le Christ ressuscité peut avoir décidé ces hommes à maintenir jusqu’à leur dernier soupir que Jésus était (et est) vivant et Seigneur.

Leçon n°4 :  La résurrection du Christ

4 thoughts on “L’essentiel de l’Évangile – 4 – La résurrection du Christ

  1. L’assurance et la persévérance des disciples à annoncer la résurrection de Christ provient peu d’avoir vu celui-ci « ressuscité », mais surtout de l’avoir « reçu  » en leur propre vie….
    Tous avaient été baptisés du Saint Esprit et cette expérience les assurait pour l’éternité,de celui qui désormais habitait en eux….
    Comme il l’avait dit: »je reviendrai et habiterai désormais en vous….je serai en vous et vous en moi! »
    Voilà la preuve et la garantie de la résurrection de Christ….mais aussi de celle de chaque croyant « né de nouveau ».
    C’est donc cette base,cette force et surtout cette réalité en leur vie qui les a poussé à témoigner de leur message.
    Il est donc peu important de « prouver » que Christ est ressuscité historiquement ou dans les faits:ce qui est important c’est d’en démontrer la REALITE de sa vie présente en la nôtre.(réalité de sa resurrection).
    Si cela n’était pas….il ne serait pas ressuscité!
    Je doute qu’aucun ne se soit véritablement « converti » sur une base historique de cette résurrection!
    Beaucoup sans doute auront adhéré à une religion chretienne sur cette base, mais les seuls entrés déjà en esprit dans le royaume de Dieu,le furent ou le sont actuellement sur l’unique base de leur propre expérience de leur nouvelle naissance en Christ….c’est à dire, de l’avoir véritablement rencontré en leur propre vie!
    La preuve de la résurrection de Christ se démontre en les véritables croyants devenus en lui(« ressuscité »)la lumière de ce monde,le sel de la terre et une lettre vivante de sa présence….
    S’il est présent en certains d’entre nous, peut- on nier sa résurrection?
    Voilà le vrai sens de: » VOUS SERAI MES TEMOINS….. »
    Que rien ne puisse avoir arrêté ce témoignage des disciples même devant la mort,provient UNIQUEMENT d’avoir vécu la « nouvelle naissance » , de la sentir, de la constater et donc de voir désormais, le Christ ressuscité vivre en eux….

    Constaté et avoir vu même la résurrection de Lazare n’a pas pour autant « transformé » son entourage ….celle de Christ non plus,si on n’a pas cru EN LUI et en ses dires.
    Car si Christ est bien « ressuscité » de vrai et quand bien même son « soi-disant » linceul ainsi que si mille témoins de l’époque le coroboreraient,sans LA FOI propre à chacun en LA PAROLE DE DIEU,nul ne pourrait en sa propre vie profiter de ce miracle pourtant bien réel et « historique ».
    Ainsi les guérisons spectaculaires relatées dans le nouveau testament, ont elles apporté la guérison à tous ceux qui l’ont vu ou même lu?Non, bien entendu…
    Mais il n’est personne qui ayant crié de tout son coeur à Christ et l’ayant « rencontré » en sa vie, ne s’est vu guéri,délivré et entré dans la vraie vie(le royaume de Dieu)!

  2. OK !

    Mais il n’en reste pas moins que la résurrection de Jésus est un événement historique qui est au centre de notre foi. Je vous cite 1Corinthiens 15:12-20 (BDS) :

    « 12 Or, si nous proclamons que le Christ est ressuscité, comment quelques-uns parmi vous peuvent-ils prétendre qu’il n’y a pas de résurrection des morts? 13 S’il n’y a pas de résurrection des morts, alors le Christ lui non plus n’est pas ressuscité. 14 Et si le Christ n’est pas ressuscité, notre prédication n’a plus de contenu, et votre foi est sans objet. 15 Il y a plus: s’il est vrai que les morts ne ressuscitent pas, nous devons être considérés comme de faux témoins à l’égard de Dieu. En effet, nous avons porté témoignage que Dieu a ressuscité le Christ d’entre les morts. Mais s’il est vrai que les morts ne ressuscitent pas, il ne l’a pas fait. 16 Car, si les morts ne peuvent pas revivre, le Christ non plus n’est pas revenu à la vie. 17 Or, si le Christ n’est pas ressuscité, votre foi est une illusion, et vous êtes encore sous le poids de vos péchés. 18 De plus, ceux qui sont morts unis au Christ sont à jamais perdus. 19 Si c’est seulement pour la vie présente que nous avons mis notre espérance dans le Christ, nous sommes les plus à plaindre des hommes. 20 Mais, en réalité, le Christ est bien revenu à la vie et, comme les premiers fruits de la moisson, il annonce la résurrection des morts. »

    S’il est vrai que l’on se convertit rarement par démarche rationnelle devant les preuves historiques, elles confortent notre foi et permettent de dégager des obstacles rencontrés sur le chemin de ceux en qui Jésus ne vit pas encore. L’apologétique est donc importante comme outil dans l’évangélisation et c’est un domaine beaucoup trop négligé par les chrétiens.

    J’ajoute que certaines sectes (les mormons par exemple) utilisent de pseudo-révélations personnelles (la fameuse chaleur dans la poitrine) pour inciter les gens à gober leurs croyances qui sont, pour le coup, complètement discréditées par les historiens et autres égyptologues (pour le soi-disant livre de Moïse). Et ça, c’est important aussi de le savoir.

    Amicalement

  3. C’est évident….
    Cependant comment paul peut il proclamer la résurrection du Christ et en attester la véracité….?
    Paul n’a point vu ,ni touché le Seigneur ressuscité….ce qui explique qu’il participera à la destruction des premiers chretiens,dont Etienne sera le premier.

    Donc pour être aussi affirmatifde cette résurrection de Jésus et pour en écrire ce texte que vous livrez judicieusement(1Corinth 12:20),il a fallu qu’il constate cette résurrection autrement que « charnellement » comme les apôtres!
    C’est donc en esprit, qu’il constata celle-ci sur le chemin de Damas et qu’il se rendit compte »spirituellement » de la vraie portée de cette résurrection.
    Jésus ressuscité lui apparût en esprit, dans une lumière intense au point qu’il en perdit la vue ….Il entendît sa voix etc…
    C’est donc bien d’une autre façon que « charnelle »que Paul sera le premier d’entre nous a en constater la véracité….
    On n’est donc plus dans l’historique des faits mais dans une véritable constation et dans une puissance révélation de l’existence vivante du Christ.
    Il est donc ressuscité….puisque on le rencontre en son coeur(esprit profond) et qu’il vient habiter en nous!
    Voilà le fruit de la résurection:Une nouvelle vie en nous….c’est ce que Paul explique très bien dans le texte que vous avez cité(1Corinth12:20).
    Etre témoin de sa résurrection, c’est cela.
    C’est démontrer en sa propre vie, l’efficience de la résurrection du Christ, que l’on proclame.Là seulemnt ,nous sommes ses témoins de sa résurrection ….car au fait ,l’avez vous vu?Etiez vous au tombeau avec les douze?Où donc avez vous eu ou ressenti « sa résurrection »?
    Non pas dans une croyance, même si elle est vraie mais dans une véritable constatation
    qu’une nouvelle vie était entrée en vous:celle du « ressuscité »!
    Ne croyez vous pas que c’est là seulemnt que l’on peut proclamer qu’il est vivant?

  4. Maumau, Très intéressant votre commentaire !
    « Le troisième jour, il est ressuscité dans le coeur des croyants », voici ce que je mets dans mon credo page 143 de mon « Etude des Evangiles « (L’Harmattan, coll. « chrétiens autrement », 2006)
    Mais merci d’aller découvrir mon site : http://www.marike.over-blog.com tant pour l’étude détaillée des Evangiles, en regard des arts, que pour la lecture libre que je fais de notre « Ancien »: j’ai nommé Calvin. Il est grand temps que d’autres prennent la relève pour un christianisme moderne !Je cherche le « sens » ; je suis donc une « herméneute » ! Pour moi, si l’exégèse est très utile, pour la véracité historique, elle n’aboutit pas souvent au sens, mais peut-être est-ce que je me trompe ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents