Main menu
Un poisson dans le netRéflexionLa divinité de Jésus-Christ – 19 – Jésus est-il adoré ?

La divinité de Jésus-Christ – 19 – Jésus est-il adoré ?


 Voici la dix-neuvième partie de l’étude sur la divinité de Jésus-Christ. Retrouvez ici le sommaire de la série

Les Témoins de Jéhovah disent qu’il ne faut pas adorer Jésus, et pour appuyer leur position ils disent que Jésus n’est jamais adoré dans la Bible. Ont-ils raison ?

Non. On peut mettre en avant deux choses importantes ici.

La première est que leur « traduction » est, une fois de plus, modifiée pour aller dans le sens de leur doctrine. Au lieu de se laisser instruire par la Parole de Dieu, ils changent le texte afin de maintenir les croyances qui les arrangent.

En effet, le mot grec qui signifie « adorer » s’applique à Jésus 14 fois dans le Nouveau Testament d’une façon directe. Quand ce même mot est utilisé au sujet de Dieu dans le Nouveau Testament (25 fois) ou, quand il est utilisé au sujet de Satan ou d’une puissance démoniaque (14 fois), la « Traduction du monde nouveau » le rend systématiquement par « adorer ». Mais chaque fois qu’il est utilisé pour Jésus, il est traduit : « rendre hommage ».

Même quand il s’agit de se prosterner devant un ange, dans l’Apocalypse, la « Traduction du monde nouveau » utilise le mot « adorer ». Cela se produit deux fois, dans Apocalypse 19:10 et 22:8. Chaque fois, l’ange a repris Jean en lui disant qu’il n’était pas du tout approprié. Mais quand ce même terme est utilisé pour décrire ce que les hommes ont fait tant de fois devant Jésus, il ne les a jamais repris. Ce n’était pas approprié de se prosterner devant l’apôtre Pierre (Actes 10:25), ni devant un ange, mais c’était approprié devant Jésus.

Évidemment, il est facile de changer le texte chaque fois qu’il est dit que Jésus est adoré, pour dire ensuite que Jésus n’est jamais adoré dans le texte. Mais si on lisait le Nouveau Testament en grec, sans s’occuper des traductions, la question ne se poserait même pas. Jésus est adoré à plusieurs reprises.

Une deuxième remarque s’impose aussi. C’est que Jésus est adoré, même dans la traduction des Témoins de Jéhovah. Je possède la Bible des Témoins de Jéhovah en anglais et en français. La version anglaise a été produite en premier, et les versions dans d’autres langues ont été faites à partir de l’anglais. Or, dans Hébreux 1:6, la version anglaise de la Bible des Témoins de Jéhovah dit effectivement que tous les anges de Dieu doivent adorer le Fils. Il semblerait que le sujet de l’adoration ait échappé aux « traducteurs » de ce passage, dans un premier temps. Ils n’ont pu « corriger » le texte que par la suite, quand ils se sont rendu compte qu’ils avaient laissé un texte disant qu’il fallait adorer Jésus.

Même dans la Bible des Témoins de Jéhovah en français, il y a un passage où Jésus est adoré. Il se trouve dans Apocalypse 5. L’ensemble du passage est très intéressant, car on constate que la louange adressée à Christ dans le chapitre 5 (versets 9, 10, 12 et 13) est extrêmement similaire à la louange adressée à Dieu sur son trône dans le chapitre 4 (versets 8 et 11). Toutefois, le fait que Christ soit loué comme Dieu ne convaincrait pas quelqu’un qui ne veut pas croire ; ce n’est donc pas ce qui retiendra le plus notre attention ici.

Dans le verset 13, le texte est très explicite : la louange est adressée « à celui qui est assis sur le trône et à l’Agneau. » Il s’agit donc autant de Dieu le Père que de Jésus-Christ. L’attention de toutes les créatures du monde est fixée ici autant sur l’un que sur l’autre.

Dans le verset 14, les quatre êtres vivants expriment leur approbation et leur accord avec cette louange, et le verset se termine avec les mots : « Et les anciens se prosternèrent et adorèrent. »

Dans le chapitre 4, les anciens ont adoré Dieu quand la louange lui était adressée. Ici, ils n’hésitent pas à adorer tout autant quand la louange concerne Dieu et Jésus-Christ. Autrement dit, Christ est non seulement loué dans les même termes que Dieu le Père, mais il est adoré dans le ciel de la même façon.

Cela n’a rien d’étonnant, évidemment, pour la quasi-totalité des chrétiens. Puisque nous voyons à tant de reprises dans les évangiles et dans l’épître aux Hébreux que Jésus est adoré, nous ne sommes pas du tout surpris de ce qu’il le soit aussi dans le livre qui montre sa gloire plus que dans tout autre : l’Apocalypse.

Ce qui est étonnant, c’est que les « traducteurs » des Témoins de Jéhovah ont oublié de changer le texte. Ou peut-être ne le pouvaient-ils pas bien, parce que c’est Dieu qui est adoré en même temps. Toujours en est-il que la « Traduction du monde nouveau » porte : « Et les anciens se sont prosternés et ont adoré » dans un passage qui parle explicitement de Dieu sur son trône et de Jésus-Christ.

Jésus-Christ est adoré a maintes reprises dans le Nouveau Testament. Les Témoins de Jéhovah ont essayé d’éliminer cela en changeant tous les passages où il est question d’adorer Jésus, mais ils en ont laissé deux. Un a été changé plus tard, dans la version française au moins (je n’ai pas une Bible récente des Témoins de Jéhovah en langue anglaise pour voir si la modification a été apportée ultérieurement en anglais), mais l’autre reste. Comme quoi, quand on essaye de transformer la Parole de Dieu, la vérité y apparaît toujours, pour celui qui veut la voir.

Épisodes déjà publiés :

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents