Main menu
Un poisson dans le netRéflexionLa divinité de Jésus-Christ – 12 – Philippiens 2:10-11

La divinité de Jésus-Christ – 12 – Philippiens 2:10-11


 Voici la douzième partie de l’étude sur la divinité de Jésus-Christ. Retrouvez ici le sommaire de la série

Paul a écrit un texte dans Philippiens 2 qui est assez connu des chrétiens, car il est très beau. Il avait déjà écrit dans le verset 6 que Jésus « existait en forme de Dieu », ce qui va assez loin comme indication de sa divinité. Mais en fait il va encore plus loin, sans qu’on s’en rende compte directement, dans les versets 10 et 11. C’est là qu’il écrit ces lignes célèbres : « …afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. »

Le texte de Philippiens 2 est très connu. Ce qui est moins connu, c’est qu’il s’agit d’un « emprunt » de l’Ancien Testament, d’Esaïe 45:22-23 : « Tournez-vous vers moi et soyez sauvés, vous, tous les confins de la terre ! Car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre. Je le jure par moi-même, de ma bouche sort ce qui est juste, une parole qui ne sera pas révoquée : Tout genou fléchira devant moi, Toute langue prêtera serment par moi. »

Dans ce passage, il est clairement question que les genoux fléchissent devant Dieu, le seul et unique. C’est de lui que toute langue va parler. Et c’est ce passage qui est adapté par Paul pour dire que tout genou fléchira devant Christ et que toute langue confessera qu’il est le Seigneur. D’ailleurs, comme le Nouveau Testament ne cite jamais le nom de Dieu, il est même permis de se demander si Paul ne veut pas dire ici : « …et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Yahvé… » On ne peut pas l’affirmer, puisque le mot « Seigneur » dans le Nouveau Testament n’est pas toujours un substitut pour le Nom de Dieu. Mais vu le contexte du passage d’Esaïe que Paul cite, on est bien en droit de faire le rapprochement.

Et même si ce n’est pas le cas, la citation en elle-même fait le rapprochement. Paul applique à Jésus un texte qui dit que tout genou fléchira devant Dieu et que toute langue le confessera. De quel droit peut-il citer l’Ancien Testament de cette façon, si Jésus n’est pas Dieu ?

 

Épisodes déjà publiés :

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents