Main menu
Un poisson dans le netRéflexionLa divinité de Jésus-Christ – 11 – Romains 10:13

La divinité de Jésus-Christ – 11 – Romains 10:13


 Voici la onzième partie de l’étude sur la divinité de Jésus-Christ. Retrouvez ici le sommaire de la série

Il y a d’autres passages du Nouveau Testament qui citent des textes de l’Ancien Testament parlant clairement de Dieu, en les appliquant à Jésus-Christ. Dans Romains 10, Paul développe toute une démonstration de la suffisance de la foi en Christ pour le salut. Il dit dans le verset 9 : « Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, tu seras sauvé. » Il poursuit son argumentation en développant le fait que ce principe est bon pour tout le monde, le Juif comme le Grec, en écrivant dans le verset 13 : « Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. »

Vu comme cela, on ne voit pas trop ce que ce passage a à faire avec la divinité de Christ.

Il est important pour démontrer la suffisance de la foi seule pour le salut, mais ne semble pas toucher directement à nos considérations sur la personne de Christ.

Et pourtant si. Car ce verset 13 est une citation de l’Ancien Testament, du prophète Joël. La prophétie originale se trouve soit dans Joël 2:32, soit dans Joël 3:5, selon les versions. (Certaines versions divisent le deuxième chapitre en deux, ce qui fait que les versets qui constituent la fin du chapitre 2 dans certaines Bibles forment le chapitre 3 dans d’autres).

Ce qui compte n’est pas la numérotation, mais le texte, car ce texte est très clair dans le livre de Joël : « Alors quiconque invoquera le nom de l’Éternel sera délivré. » Le texte hébraïque dit clairement : « …quiconque invoquera le nom de Yahvé… »

La « Traduction du monde nouveau » le traduit ainsi même dans Romains : « Car «quiconque invoquera le nom de Jéhovah sera sauvé». » Il est vrai que le texte du Nouveau Testament n’utilise jamais le nom personnel de Dieu, le grec comportant très clairement le mot « Seigneur ». Mais le « Seigneur » dont il s’agit dans cette citation est effectivement Yahvé, le seul vrai Dieu.

Citer ce passage pour dire que celui qui confesse le nom de Jésus comme Seigneur sera sauvé est une indication claire que Jésus est Yahvé manifesté aux hommes.

Épisodes déjà publiés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents