Main menu

Luc 2:40-49

MéditationsOr le petit enfant grandissait et se fortifiait ; il était rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui. 41 Ses parents allaient chaque année à Jérusalem, pour la fête de la Pâque. 42 Lorsqu’il eut douze ans, ils y montèrent selon la coutume de la fête. 43 Puis, quand les jours furent écoulés, et qu’ils s’en retournèrent, l’enfant Jésus resta à Jérusalem, mais ses parents ne s’en aperçurent pas. 44 Pensant qu’il était avec leurs compagnons de voyage, ils firent une journée de chemin et le cherchèrent parmi leurs parents et leurs connaissances. 45 Mais ils ne le trouvèrent pas et retournèrent à Jérusalem en le cherchant. 46 Au bout de trois jours, ils le trouvèrent dans le temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les questionnant. 47 Tous ceux qui l’entendaient étaient surpris de son intelligence et de ses réponses. 48 Quand ses parents le virent, ils furent saisis d’étonnement ; sa mère lui dit  : Enfant, pourquoi nous as-tu fait cela  ? Voici que ton père et moi nous te cherchons avec angoisse. 49 Il leur dit  : Pourquoi me cherchiez-vous  ? Ne saviez-vous pas qu’il faut que je m’occupe des affaires de mon Père  ?

Le verset 48 nous montre un ’instantané’ du cœur des parents de Jésus et du cœur de tous ceux qui sont, ou qui ont été, parents. Je me reconnais donc tout à fait dans cette situation, et même 2 ou 3 pincements de cœur mémorables me reviennent à l’esprit. Et pourtant, si je gratte un peu la surface, je retrouve, derrière la situation et l’angoisse légitime, le péché qui m’imprègne.

Quel est le mot important du verset 48 (Il revient 2 fois)  ? ’Nous’  : Pourquoi Nous as-tu fait cela  ? Nous te cherchions avec angoisse.

Quel est le mot important du verset 49  ? Mon Père

Je ne critique pas les parents de Jésus mais je remarque seulement qu’au verset 48 le flux de l’attention est renversé. Il va dans ce sens  :

Moi (ici Nous) => à Toi (ici l’enfant) => à Dieu.

Quel est la direction du flux de l’attention dans le verset 49  ? Dieu => à Moi (ici Jésus) à => Toi.

Sans se lancer dans une discussion détaillée de mon attitude en générale et de ma tendance à pratiquer le ’Moi, Toi, Dieu’, je réalise la valeur de l’attitude de Jésus.

DIEU  : Toute situation, aussi grave qu’elle soit, m’est toujours envoyée par Dieu. C’est donc Lui que je dois considérer en tout premier, en toutes choses. C’est vers Lui que je dois me tourner tout d’abord. C’est donc aussi dans ce sens-là que, tout en aimant mon fils tendrement je dois d’abord considérer celui qui a la priorité dans ma vie  : Dieu. Puisque je dois m’occuper en priorité (en exclusivité) des affaires de mon Père, la question que je vais poser est donc  :

MOI  : ’Seigneur, me voici que veux-tu que je fasse  ? Que j’apprenne  ? Que je mette en pratique. Que faut-il que je fasse pour t’obéir  ? Quel pas de foi veux-tu que je prenne  ?

TOI  : Une fois ces 2 jalons posés, je suis maintenant dans la bonne perspective spirituelle pour passer à la 3° étape. Je ne sais peut-être pas où est mon fils, mais quelqu’un le sait  : Dieu. Il le sait puisque c’est par Lui que cet incident est arrivé. Je ne sais peut-être pas quel danger mon enfant court, mais Dieu le sait pour les mêmes raisons. Donc je le prie que Dieu accomplisse Son plan dans sa vie (cette prière sera toujours exaucée). Je prie aussi que Dieu le protège et qu’Il me le ramène si telle est ta volonté (cette prière aussi sera exaucée mais seulement dans la mesure de la décision souveraine de Dieu).

Ensuite j’agis et je pars à la recherche du sacripant qui m’a joué ce vilain tour afin de lui allonger les oreilles.

J’ai encore à l’esprit ce qui s’est passé il y a quelques années, la nuit où ma femme s’est cassé le bras dans un camping. Alors que je l’emmenai vers un hôpital hypothétique au fin fond des ténèbres de la campagne drômoise, je lui ai fait cette réflexion  : Tu sais, cet accident, il vient de Dieu’. Elle m’a regardé en se tenant le membre douloureux, m’a souri et m’a répondu avec comme de la joie dans la voix  : Je sais  !

Contrat Creative Commons Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2005 Daniel Dutruc-Rosset.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents