Main menu
Un poisson dans le netSite chrétienFootball et prostitution

Football et prostitution

terrain de footballLe chanteur évangélique Philippe Decourroux réalise une chanson sur les esclaves sexuelles et la FIFA 2006

Le chanteur évangélique Philippe Decourroux a réalisé dans l’urgence des préparatifs du Mondial et de la révélation du trafic de 30.000 à 60.000 esclaves sexuelles une chanson intitulée "Les filles de l’Est". Vous pouvez télécharger gratuitement la maquette en fin de message.

Enlevées, violées, battues, droguées et soumises de force à l’esclavage sexuel, des milliers de jeunes filles de Roumanie, de Serbie, de Bosnie, de Bulgarie et de toute l’Europe de l’Est sont "importées" en Allemagne et "achetées" pour quelques centaines à quelques milliers d’euros par des tenanciers de bars de nuit et autres maisons closes.

Dans le monde, 700 000 enfants et 2 000 000 femmes sont concernés par l’esclavage. En 2000, on estimait qu’entre 500 000 et 700 000 femmes avaient été mises de gré ou de force sur les trottoirs de l’Europe. L’Allemagne ayant légalisé la prostitution en 2002, les responsables de la FIFA se sont contentés de s’assurer qu’il n’y aurait pas de prostitution "dans et autour des stades".

Pourtant, des complexes de prostitution géants ont été créés dans l’ensemble des 12 villes qui hébergeront les compétitions sportives. Des prostituées et leurs souteneurs convergent par milliers vers l’Allemagne et réservent des chambres d’hôtel longtemps à l’avance. Certains viendraient même d’Afrique pour l’occasion.

 

Télécharger la chanson de Philippe Decourroux (maquette en mp3, version non définitive)

Le site web de Philippe Decourroux

Paroles de la chanson:

Les filles de l’Est

Elles rêvaient comme rêvent les filles de leur âge
Elles rêvaient comme on rêve quand on a 17 ans
Elles rêvaient de quitter leur quartier leur village
Et puis un jour d’aimer et d’avoir des enfants

Les filles de l’Est

Elles rêvaient d’échapper à ce destin trop dur
Qui avait condamné leurs mères derrière le mur
Elles rêvaient d’évasion, à mille lieux de croire
À la pire des prisons, au pire des cauchemars

Les filles de l’Est

Oksana, Marouchka et les autres
Piégées par des barbares elles pouvaient pas savoir
Esclaves dans la gueule de ces chiens
Elles étaient innocentes
Ils les ont faites putains

Je déclare la guerre à tous les salopards
Tous les marchands de chair et tous les charognards
Ceux qui vendent des filles contre quelques dollars
Et ceux qui les ont prises sans chercher à savoir
Je déclare coupables tous ceux qui ne font rien
Politiques et notables qui s’en lavent les mains
Je déclare coupables tous les porcs dégueulasses
Capables d’oser encore se r’garder dans la glace
Je déclare la guerre au marché de la honte
Et des vies qu’on enterre dans des bordels immondes
Et au nom des victimes, j’appelle à se lever
Pour dénoncer ce crime contre l’humanité

Oksana, Marouchka et les autres
Si pour vous c’est trop tard
Un jour ils vont payer
Vos larmes et vos corps déchirés
On laissera pas tomber on va pas oublier
Les filles de l’Est
Les filles de l’Est

Source : VoxDei à  http://www.bethel-fr.com/afficher_info.php?id=17281.220 le 15/05/2006

PS : voir aussi notre article sur le même sujet : Pétition contre la prostitution organisée pour le prochain mondial de foot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents