Main menu
Un poisson dans le netMéditation bibliqueMéditations sur 2Rois 20:12-13

Méditations sur 2Rois 20:12-13

Méditations2 Rois 20 :12-13  » En ce même temps, Berodac-Baladan, fils de Baladan, roi de Babylone, envoya une lettre et un présent à Ezéchias, car il avait appris la maladie d’Ezéchias.
13 Ezéchias donna audience aux envoyés, et il leur montra le lieu où étaient ses choses de prix, l’argent et l’or, les aromates et l’huile précieuse, son arsenal, et tout ce qui se trouvait dans ses trésors  : il n’y eut rien qu’Ezéchias ne leur fît voir dans sa maison et dans tous ses domaines.
 » 

Ce matin, j’ai été frappé par ce texte et par l’attitude du roi Ezéchias qui est si semblable à la mienne. Ezéchias était un bon roi. 2 Rois 18 nous apprend ’qu’il fit ce qui est droit aux yeux de l’Eternel entièrement comme avait fait David son père ;’ Il fit disparaître les hauts lieux, brisa les idoles etc… On peut dire qu’il était zélé pour Dieu. En cela il nous fait penser à l’Eglise d’Ephèse en Apocalypse 2 :1
 » Ecris à l’ange de l’Eglise d’Ephèse : Voici ce que dit celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, celui qui marche au milieu des sept chandeliers d’or : 2 Je connais tes oeuvres, ton travail, et ta persévérance. Je sais que tu ne peux supporter les méchants; que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et qui ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs; 3 que tu as de la persévérance, que tu as souffert à cause de mon nom, et que tu ne t’es point lassé. 4 Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu as abandonné ton premier amour. 5 Souviens-toi donc d’où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières oeuvres; sinon, je viendrai à toi, et j’ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes. » 

Pourtant, on dirait que les passages de 2 Rois 20. 12 et Ap. 2 s’éclairent mutuellement et nous éclairent par la même occasion sur un danger que je courre souvent.
Qu’a fait Ezéchias  ? rien de mal. Il s’est plié tout simplement à ses devoirs sociaux. Des diplomates viennent lui apporter leurs vœux de prompt rétablissement. Il les reçoit avec tous les égards. Rien que de très normal.
Et (c’est une appréciation subjective certes) on a l’impression que justement Ezéchias s’arrête là. Où est passé le 1° amour qui était celui d’Ezéchias lorsque le Rabschaké menaçait de détruire Jérusalem  ? cet amour ardent qui l’avait poussé à déchirer ses vêtements, à se couvrir d’un sac, à déployer la lettre du roi d’Assyrie devant l’Eternel  ? Il a régressé pour devenir un croyant policé, respectueux des conventions sociales et plus très zélé pour aller au delà.
Certes il travaillait beaucoup pour Dieu, il persévérait, il ne supportait pas les méchants, il avait souffert à cause du nom de l’Eternel. Mais en faisant faire le tour du propriétaire aux envoyés de Bérodac Baladan, leur avait-il fait voir la pièce la plus précieuse de son trésor, celle qui éclipsait tout ce qui se trouvait dans ses trésors  : son amour pour l’Eternel  ? !
Quant à moi, lorsque je reçois mes amis et que, dans la conversation je déballe mes bibelots temporels qui font ma fierté, est-ce que je n’oublie pas trop souvent de mentionner le trésor qui surpasse tous les autres  ? est-ce que je ne souffle pas, discrètement, sur la flamme un peu trop visible de mon premier amour  ?

Contrat Creative Commons Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2005 Daniel Dutruc-Rosset.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents